soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mardi 16 juillet 2024    Nous fêtons les : Carmen - Elvire - ND Mt Carmel -   Demain : Arlette - Carole - Caroline - Charline - Charlotte - Marcelline - Victoria -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec souvent une grillade proposée sur aire aménagée en période autorisée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 Jean 06 63 80 33 35
Daniel 06 67 39 17 10 Dominique06 35 31 37 54

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire directement à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Dans les deux cas un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la randonnée est exigé.
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57

Dimanche 12 mars 2023 - Tordères**

image
Le village est mentionné pour la première fois en 899 (villa Tordarias) ; le nom dérive du latin turdus (en catalan tord), désignant la grive.
Le site correspondrait peut-être à un lieu giboyeux où abondaient les grives.
Tordères était l’une des nombreuses possessions des Aspres confirmées, le 14juin 899, par Charles le Simple, « à son fidèle Estève » et à son épouse Anna, petite fille de Bera 1er comte de Razés : la villa Tordarias relevait d’Estève et Anna « avec ses vilars, limites et adjacences et l’église Saint-Martin qui y est située ».
Le 18 septembre 927, Ato, fils et héritier des précédents, vend la totalité de son héritage-sous réserve d’en jouir sa vie durant-à l’église d’Elna et à l’évêque Wadalde ; entre autres, Tordères, mais seulement la moitié (car il avait une sœur, qui avait hérité probablement de l’autre moitié). Or cette autre moitié se trouvera un peu plus tard entre les mains du comte de Cerdagne, Seniofred, qui la légua, le 1er octobre 965, à l’abbaye bénédictine de Ste-Marie d’Arles qui, par la suite va acquérir la totalité de la seigneurie jusqu’à la Révolution...

lien(s) : Randonnée à Tordères

Dimanche 5 mars 2023 - El Bosc de la Senyora*** Eina - Raquettes

image Nous voici donc à nouveau en Cerdagne, du côté d’Eyne, plus exactement sur la crête qui sépare la vallée d’Eyne et la vallée du Sègre. Si la première partie de la montée se mérite, car elle emprunte une ancienne tire forestière, elle nous permet de nous élever rapidement vers cette crête peu fréquentée, d’où nous surplomberons la superbe vallée du Sègre au sud, la non moins belle vallée d’Eyne au nord et où nous pourrons encore une fois partager ensemble ces émotions toujours renouvelées devant la beauté de la Cerdagne hivernale. Puis nous basculerons vers le sud afin de rejoindre la Solana del Pou, où un chemin nous ramènera tranquillement vers notre point de départ.

 

Dimanche 26 février 2023 - Opoul, Les gorges dels Vivers**

image Cette balade propose la découverte d’un château fort s’inscrivant dans un univers où le calcaire est roi, avec en prime un formidable panorama sur la mer, les étangs et tout le pays catalan. C’est aussi une grande boucle, au coeur du relief karstique, à la rencontre de la forêt domaniale d’Opoul et de spectaculaires défilés en l’occurrence des Vivers. Assurément c’est un site à découvrir au royaume du minéral.

lien(s) : Opoul - Gorges de Ribes

Dimanche 19 février 2023 La cabane de la Balmeta et... le petit Péric***

image
Grâce à un départ à flanc depuis les Angles, la vallée de la Balmeta est facilement accessible l’hiver. Encaissée, entre le mont Llaret et le puig du Pam, elle dévoile, dans un décor sauvage, son joli lac puis sa cabane. Elle constitue une porte d’entrée idéale et rapide vers le petit Péric.

 

Dimanche 12 février 2023 Le sentier du douanier Le Puig del Mas**

image Depuis toujours on a parcouru le littoral. A l’époque romaine, le rivage de la Méditerranée faisait partie des « res communis omnium » : bien à l’usage de tous.
Sous le premier Empire, les propriétaires riverains étaient obligés de laisser libre un passage le long des rivages de France : le sentier du douanier.
Ce n’est que récemment que de nombreuses propriétés bordant le littoral se sont octroyées le « droit de barrer » cette libre circulation à grands renforts de barbelés, plages privées, murs de parpaings les pieds dans l’eau…

Le ministère de l’Equipement a entrepris un programme de reconquête et de réouverture au public de ce cheminement immémorial ; ceci est juridiquement possible depuis la loi Littoral de 1976 qui instaure pour toutes les propriétés riveraines du D.P.M. (domaine public maritime) une servitude de 3 m de largeur afin de permettre la continuité du cheminement le long de la mer.
Les sentiers du littoral ainsi redécouverts tout autour de la France sont très souvent « le sentier du douanier », profondément gravé tout au long de la frange côtière, et ressuscitant la mémoire des gabelous, des garde-côtes et des contrebandiers.
A Banyuls sur Mer, le sentier du littoral est aussi vieux que la contrebande qui se faisait par terre ou par mer à l’époque ; les barques catalanes croisent au large du Cap Cerbère et débarquent les marchandises dans les grottes naturelles telles que la « Cova Foradada » à Cerbère. Presque toute la population de Banyuls se livre aux fructueuses activités de la contrebande des marchandises qui varient selon les époques .......

lien(s) : le chemin des douaniers

Dimanche 5 février 2023 - Roc de l’Ermite*** (1920 m)… En partant d’Artigues

image Nous voici à nouveau dans le petit pays du Donezan, petite enclave ariégeoise entre l’Aude et les Pyrénées Orientales, préservée de l’urbanisation intensive. Son emplacement soumis aux influences océaniques est généralement une garantie de bon enneigement à une basse altitude, en contrepartie d’un climat rude. Cette randonnée nous mènera vers le roc de l’Ermite, sommet peu fréquenté et sauvage, qui sort des sentiers battus. Ce sommet offre malgré tout la caractéristique d’être assez facilement accessible, contrairement à ce que son nom laisse entendre, même si quelques bons raidillons nous attendent. A côté du sommet se trouve un surprenant refuge rénové récemment, qui pourra être bien utile en cas de besoin.

 

Dimanche 29 janvier 2023 LE VIVIER

image Le village occupe un piton dominé par les vestiges du château, à 465 m d’altitude. La présence d’un bassin serait à l’origine du nom du lieu.
Les villageois ont occupé trois lieux sur trois périodes distinctes : au Xe siècle proche de la chapelle Sainte-Eulalie au nord de la rivière Matassa, puis autour du château le village haut « la ville » au XIIe s, et enfin dans la vallée au nord-est du château le village bas, « le barry ».Une installation qui se fit toujours à proximité de la Matassa provenant de la forêt de Boucheville et rejoignant la Desix aux Albas.
Le Vivier : Viver au XIIe siècle, il devient « Le Vivier » au XVIIIe s, le nom vient du latin Vivarium=vivier, occitan Vivier, catalan Viver.
En Occitanie, le mot Vivier vieillit et est remplacé par Pesquier (Lat. Piscarius= relatif au poisson), qui lui aussi perd le sens primitif pour ne désigner qu’une pièce d’eau alimenté par une source. Justement, le réservoir qui a donné le nom au village, et qui a été depuis comblé, porte encore aujourd’hui ce nom de Pesquié.......

lien(s) : le Vivier

Dimanche 22 janvier 2023 - Roc de l'Ermità*** 2055m

image
Depuis le village de Jujols nous prendrons la direction du Coll Diagre en coupant plusieurs virages de la piste menant au Coll de Portus. Une fois arrivés au premier col, nous entrerons dans la forêt pour déboucher 300 mètres plus haut dans la Jaça du Cortal d'en Broc où nous dépasserons le refuge pour continuer notre progression vers la crête dominant la vallée de Nohèdes et finir notre ascension. Si le temps le permet nous ferons notre pause sur le versant abrité des rochers contemplant le chapelet de sommets enneigés qui s'étire de l'autre côté de la vallée, du Canigó au Cambra d'Asa. Sinon nous redescendrons au confortable refuge de Fontfreda.



 

Dimanche 15 janvier 2023 - le terroir de Maury**

image Situé au pied de la citadelle de Quéribus, le village de Maury s’étage à flanc de colline, dominant un prestigieux terroir. Le vignoble, qui occupe à perte de vue, le fond de la vallée, forme ici, une véritable « mer intérieure ».
Les plus anciens textes connus remontent au XIesiècle. Vers l’an 1085, une villa de Maurins ou Maurino, tout en étant une dépendance de l’abbaye de Saint-Paul de Fenouillet, était inféodée à un seigneur portant le nom de Bernard Torro.
Des traces d’habitat préhistorique, vraisemblablement de l’âge du Bronze, ont été identifiées dans la grotte dite de Fontêtes et, au Mas Camps, situé entre Estagel et Maury, était établie une villa romaine dont l’existence est attestée par la découverte sur les lieux de fragments de poterie, d’amphores et de débris de mosaïque.
En outre, des scories de minerai de fer pourraient être des résidus de ce qui fut une exploitation, à l’époque romaine, de galeries de mines qu’on aperçoit au-dessus du mas Camps.
A la limite des territoires de Maury et de Cucugnan se dresse fièrement sur un piton rocheux aux parois vertigineuses le château de Quéribus, mentionné dès l’an 1017 et qui fut légué par le comte Bernard Taillefer à son fils Guillem en 1021.....

lien(s) : Maury

Dimanche 08 janvier 2023 - Le Puig del Pam*** (2470m)

image
Généralement effectué depuis les Angles, le puig del Pam est une des belles classiques hivernales du Capcir. Depuis Formiguères , l’itinéraire à peine plus long, permet la découverte de la merveilleuse et tranquille vallée de la Lladure avant de rejoindre les cabanes de Ganyades. Enfin, une jolie combe enneigée vous déposera au sommet de ce remarquable belvédère.

 

version php = 8.1.29    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 263205 Nb de visiteurs aujourdhui: 71 Nb visiteurs connectés: 1 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...