Il y a 62 photos transférées Pot'Randos randonnées Perpignan Pyrénées Orientales raquettes - Afficher Page 1
soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mercredi 28 septembre 2022    Nous fêtons les : Venceslas - Wenceslas -   Demain : Gaby - Michaël - Michal - Michel - Michèle - Michelle - Mickaël - Miguel - Mikaël - Mike - Rafael - Rafaelle - Raphaël - Raphaële - Raphaëlle -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec généralement une grillade proposée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00 - Cathy 06 52 14 10 16
Jean A 06 63 80 33 35 - Daniel 06 67 39 17 10 - Jean D 06 72 78 26 58 -

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98

Dimanche 27 février 2022 Baixas*

image

Les premières mentions connues du lieu de Baixas remontent en l’an 843 sous la forme de Baxianum ou encore Baxianos, dans un jugement et une déclaration de témoins lors d’un « plaid » (assemblée des grands Comtes et Evêques à l’époque franque) tenu à Saint-Estève del Monestir. Il s’agit d’une simple mention puisque Baixas est cité parmi les limites de la Villa de Baho. Le terme de villa inclut tout le territoire d’une villa. Cependant, le lieu est habité dès la préhistoire car il a été retrouvé en 1976, au lieu-dit « Amaga la dona », une sépulture datant d’environ 18 siècles avant notre ère. L'aven de la Cova de l'Amaga la Dona, situé au nord-ouest de la commune, révèle en effet des vestiges de l'Âge du cuivre, incluant notamment les restes de nombreux ossements humains ainsi que des silex, des parures diverses et des fragments de vases campaniformes.
Au IXe siècle, le lieu de Baixas appartient aux vicomtes de Narbonne mais ceux-ci, en 925, cèdent le territoire au chapitre d’Elne qui en conservera la seigneurie jusqu’à la Révolution.......

lien(s) : le village de Baixas    l'enceinte du village

Dimanche 20 février 2022 - Pic de Paumade*** (2082m) - Raquettes et crampons

image
Et nous allons nous "encouseranner" une fois de plus dans le Far West ariégeois pour nous rapprocher du pic de Paumade et de la Calabasse. "S’encalabasser" sera le thème d’une prochaine rando : cette neige instable constatée ce dimanche dernier ne nous permet pas d’aborder la partie sommitale et de l’atteindre dans des conditions optimales.
Qu’à cela ne tienne ! Fantastique belvédère, le pic de Paumade offre des vues somptueuses sur les Pyrénées.
Après un petit cheminement en forêt, nous remonterons une série de granges et viserons le col de Quimes. Nous emprunterons un long parcours de crête (col de Lourech, col de Célade) sans grosses difficultés, qui nous mènera par des montés parfois rudes au pic de Paumade. Le retour initialement prévu par une descente sur les fesses de plus de 400m dans la Coume du Louch est compromise. Nous aviserons alors…

 

Dimanche 13 février 2022 - Eus**

image En 929 a lieu la vente de certains casals dans la villa d’Eus. (Alart : Z-244). C’est la première mention du village.
Par ailleurs, toutes les anciennes graphies de ce mot apparaissent sous la forme « Elzina ». Sa graphie actuelle date de 1359. EUS vient du latin ilex, ilicis, qui veut dire yeuse ou chêne vert, en catalan alzina : il s’agit d’un lieu où abonde le chêne vert.
Vers l’an mille, trois sites habités sont répertoriés : le premier village d’Eus, situé sur la rive gauche de la Têt, un autre village appelé Cavalera ou Llisco dont rien ne subsiste aujourd’hui et enfin Coma, au nord, un village qui sera rattaché à la commune d’Eus en 1790.
Le village primitif (Vila Vella dont le terme apparaît au XIVe s pour désigner le vieux village) et son église dédiée à Sant Vicenç étaient en effet situés au pied de la serra au bord du riveral. Elle fut donnée par le comte de Cerdagne Guifred, en 1035, au monastère de Canigou, nouvellement fondé. Le village s’est développé ensuite sur un site défensif, voisin, au pied du château bâti sur l’éperon rocheux qui domine le profond ravin de la Ribella.

lien(s) : le village de Eus

Dimanche 6 février 2022 - Pic de l’Estanyol*** (2584m) Raquettes/Crampons

image C’est depuis la station de ski de Porté-Puymorens que nous débuterons tranquillement l’ascension, raquettes ou crampons aux pieds selon l’état de la neige. Après avoir gravi les premiers deux cents mètres le long d’une large piste, nous arriverons près du lac de l’Estanyol. C’est ici que nous abandonnerons le domaine skiable et entamerons une progression par la forêt en direction des Basses de Fontfreda. Nous déboucherons alors sur une très belle vallée suspendue qui nous accompagnera avec une pente s’accentuant progressivement jusqu’au col séparant le Pic de Fonfreda de celui de l’Estanyol. Une trentaine de mètres sous le sommet une corniche bien stabilisée et à l’abri du vent nous accueillera pour la pause repas. La descente se fera dans un premier temps sur nos traces de montée jusqu’au Roc de les Ombres d’où nous basculerons directement sur la Coma de l’Estanyol.

 

Dimanche 30 janvier 2022 ARLES sur Tech, La Sainte tombe**

image La ville d’Arles sur Tech, au pied du mont Canigou, est située sur la rive gauche du Tech et son emplacement actuel n’est pas son lieu de naissance. En effet si la création de la ville se confond avec celle de la primitive abbaye Sainte Marie, celle-ci fut fondée vers la fin du VIIIème siècle sur le site des anciens thermes romains dits « Els Banys d’Arles » soit l’actuel ville d’Amélie-les- Bains.
Le moine fondateur, Castellanus, qui fuyait les persécutions arabes, trouva ici un refuge sur ces terres récemment libérées. A la fin du IXème siècle, le siège du monastère fut transféré par l’abbé Suniefred sur le site de l’actuelle ville d’Arles. Cette abbaye, qui est le plus ancien monastère bénédictin des pays catalans fondé après la libération de l’occupation arabe, gagna rapidement en prospérité, grâce à la protection des comtes de Cerdagne puis de Besalu et elle devint la seconde plus importante du pays, après St Michel de Cuxa.
Le site choisi n’était pas le fruit du hasard mais l’affirmation du contrôle exercé par l’abbaye sur les zones d’exploitation du minerai de fer dont les flancs du Canigou regorgent. L’extraction du fer dans la haute vallée du Riuferrer (rivière du fer) était déjà, à l’époque romaine, une activité reconnue. L’abondance de débris de poteries et d’amphores souvent mêlés aux scories de minerai prouve que l’extraction et le traitement du fer s’effectuaient sur les rives du Riuferrer.
Jusqu’à la Révolution, ce sont les moines qui accordent les concessions minières aux maîtres de forge et ceux-ci installent leurs ateliers de fonte de minerai et du forgeage de fer sur les lieux mêmes d’extraction, à proximité de sites boisés. Car il faut beaucoup de bois pour produire du fer mais on tire parti des zones déboisées qui deviennent des pâtures pour l’élevage des moutons dont on utilisera la laine.
La vie au quotidien, pour un homme du Moyen Age, se partage entre la culture d’un petit lopin de terre, le travail à la mine ou la forge et, en hiver, le filage de la laine et le tissage sur de petits métiers familiaux...

lien(s) : Arles sur Tech

version php = 7.4.30    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 206315 Nb de visiteurs aujourdhui: 56 Nb visiteurs connectés: 7 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...