soleil

Pot-Rando'club à Perpignan,

Nous sommes le vendredi 18 octobre 2019

le Pot-Rando, amicale de randonneurs.

Image aléatoire

Le POT Rando est une association de randonneurs épris de nature.
Il est composé de deux sections proposant chacune un niveau de difficultés différent. Les randonnées ont lieu généralement le dimanche ou le weekend sur tous les massifs du département, dans l'Aude, l'Ariège ou en Catalogne et plus exceptionnellement dans les Pyrénées centrales et au-delà...


- 1er groupe : sorties conviviales accessibles à tous, de 4 à 5 heures de marche.
Une place importante est laissée à l'histoire locale.
Les pauses et le repas de midi (avec grillade la plupart du temps) ne sont pas négligés.
Le départ est fixé habituellement entre 8h30 et 9h00.



- 2ème groupe : Sorties plus physiques, de 5 à 8 heures de marche.
En période d'hiver, parcours en raquettes quand l'enneigement le permet.
Parfois sorties sur deux jours avec nuit en refuge, en gîte ou en bivouac. Dans ce cas, ceux qui le souhaitent peuvent généralement rejoindre le groupe le dimanche matin.
Départ vers 7h00

Chacun des sept organisateurs propose à tour de rôle une randonnée originale sortant des "sentiers battus".
La participation aux sorties implique soit l'adhésion annuelle au club incluant la licence (35 €), soit, dans un premier temps, l'assurance journalière de 3 € (Carte d'initiative Populaire).
Sauf exception, le rassemblement pour le départ a lieu à la piscine du Moulin à Vent. Il est possible de covoiturer.
S'il le souhaite, chaque adhérent ou visiteur reçoit par courriel le programme de la prochaine sortie, avec l’indication de son degré de difficulté, du temps de marche, du dénivelé...
Pour une première participation, il est souhaitable de contacter l'organisateur de la sortie...

pour toute précision complémentaire n'hésitez pas à contacter l'un des organisateurs:



Didier : 06 45 67 54 42 - Jean-François : 06 20 40 63 05 - Guillaume : 06 89 62 03 00 - Jean : 06 63 80 33 35
Cathy : 06 52 14 10 16 - Daniel : 06 67 39 17 10 - Jean-Paul : 06 29 99 45 28

contact : Pot-Randos

Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76

le dimanche 28 avril 2013 randonnée gastronomique à Maçanet de Cabrenys

image Durée : 4 h 30
Dénivelé : 380 m
Difficulté : facile à moyen
Conditions : licence 35 euros ou assurance journalière 3 euros
Repas : restaurant (places limitées) ou repas tiré du sac
Départ : 8 h 30 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan

Maçanet était autrefois un village entouré de remparts dont il ne subsiste aujourd’hui que des restes de muraille sur la partie haute et un petit fort du XVIIe s au sud est du bourg. Le village possède d’anciennes demeures notamment la Casa Olivet qui comporte de peintures sur l’avant toit des combles.
L’église paroissiale de Sant Marti est un monument du roman tardif fortifié aux XVIIe-XVIIIes. Il conserve une pierre tombale romane (XIIe s) provenant de Fontfreda.
Dans son combat contre les Maures, Roland a laissé des traces de son passage dans les Pyrénées catalanes. Beaucoup de lieux dits rappellent le souvenir de Roland et de ses adversaires. Dans le Vallespir on y trouve les empreintes du pied de Roland, le tombeau ou la caixa de Rotllan (caisse ou cercueil) la cova de Rotllan, l’ abeurador de caball de Rotllan (l’abreuvoir du cheval de Roland)…
Tous ces toponymes n’ont fait qu’alimenter la légende locale du héros Roland du cycle épique de Charlemagne.
« Lorsque son nettoyage des terres catalanes fut achevé, Roland jugea qu’il avait droit à un repos bien mérité et qu’il n’a plus besoin de l’énorme barre de fer- le légendaire catalan ignore la fameuse épée Durandal- qui lui avait servi à faire grand carnage des infidèles.
Il avait également envie de se distraire un peu .Du pont de Céret où il se trouvait alors, il lança sa barre de fer par dessus les monts en disant : « A on la meua barra caurà / Massanet de Cabrenys serà » (là où tombera ma barre / là sera Massanet de Cabrenys). D’autres disent que c’est du sommet de la tour de Cabrenç (Serrallonga) qu’il la lança en prononçant ces mots : «Ja està massa net » (maintenant c’est assez propre), allusion au grand nettoyage qu’il venait d’achever.
Quoi qu’il en soit la barre alla tomber de l’autre côté de la montagne, en Empordà, sur une plaine où elle resta fichée et un village se développa tout autour qui prit, logiquement, le nom de Massanet ou Massanet de Cabrenys. Le pal de fer y est encore visible, au milieu de la place Major du village, d’une facture très ancienne, car forgée à la main, et d’une hauteur de 3 m. Il est muni en son sommet d’un anneau de fer appelé la Maça d’En Rotllan auquel on attache une lanterne les jours de fête et on danse la sardane tout autour (J Amades) ».

A l’extrémité nord de la commune, non loin du col de Céret, se trouve le sanctuaire de la Mare de Deu de Les Salines, répertoriée en 1279.

 

le dimanche 21 avril 2013 Pic de la Soca

image Départ : 7h30 devant la piscine du Moulin à Vent.
Difficulté : une bonne balade bien classique par sentiers et pistes.
Durée : un peu moins de 5 heures de marche … sans les pauses.
Dénivelé : 850 mètres positifs.
Équipement : bonnes chaussures ; poncho ou casquette selon la météo.
Repas : GRILLADE, n'oubliez pas les viandes, l'apéro, le vin, l’eau, le café et plein de douceurs.
Assurance journalière pour les non licenciés : 3 €.

Après toutes ces belles randonnées dans la neige, l'hiver s'achève et il faut songer à ranger les raquettes.
Pour cette reprise de sortie « à pieds », pourquoi ne pas y joindre la convivialité d'une grillade et des pistes forestières pour avoir le temps de discuter ?
Avant de profiter du pastis et des rostes fumantes, il faudra quand même faire un beau brin de grimpette afin d'atteindre le sommet par le côté est ; celui par lequel se fait classiquement la descente.
Du haut de la Soca (la Souque, sur certaines cartes) la vue couvre 360° : la mer, la plaine et ses villages, le Roc Negre, les Cinc Creus, le Costabona, les Torres de Cabrenç, le Roc de Frausa, l'Albera et j'en passe …

 

le dimanche 14 avril 2013, Randonnée à Sant Guillem de Combret

image Durée : 4 h 00 - Dénivelé : 450 m - Difficulté : facile à moyen
Conditions : licence annuelle de 35 euros OU assurance journalière de 3 euros.
Repas : grillade : apporter apéro, vin, eau, viande…
Départ : 8 h 30 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan.

Un peu d’histoire
L’ermitage de St-Guillem de Combret est situé au nord-ouest du village du Tech. Bâti sur un plateau verdoyant à 1288m d’altitude, il est dominé par le pic de Coumelade et la Serre Vernet.
La tradition locale assurait qu’un saint anachorète, nommé Guillem, avait autrefois vécu en ces lieux et avait réalisé différents miracles, dont les «goigs», cantiques populaires catalans, chantent les gestes. C’est pourquoi ce sanctuaire figure parmi les ermitages répertoriés par l’abbé Jocavell, en 1688, sous l’invocation de « Sant Guillem ».

... (voir les liens ci dessous)

lien(s) : l'ermitagePhotos

le dimanche 7 avril 2013 en raquettes au Pic dels Pedrons

image Dénivelé : 875m+
Durée : 6 heures
Niveau : randonneur en bonne condition physique
Équipement : vêtements chauds et matériel hiver requis.
Possibilité d’hébergement à l’hôtel « Castel Isard » à Porté:
Repas de samedi soir, café et vin compris, nuitée en chambres de 5, draps et couvertures fournis, petit déjeuner : 37€
Départ samedi:16h00 de la piscine du Moulin à Vent.
Départ dimanche: prévoir 2h mini de trajet depuis Perpignan pour être au rassemblement à 9h00 sur le parking de l’hôtel (Bas des pistes de Porté, 200m à gauche après le pont sur le Carol, avant le village). Merci de nous prévenir si vous décidiez de nous y rejoindre le matin.
Repas du dimanche : individuel, tiré du sac.
Assurance / participation pour les non licenciés : 3€

Puisque le climat est frais et humide en altitude cette saison,
(heureux, les amateurs d'étendues neigeuses),

la sortie du 5 mai étant programmée à sec,

elle est donc proposée dans le parc naturel de l'Albera, côté espagnol.

Au plaisir de faire un bout de chemin en bonne compagnie.
Danielle

 

le dimanche 31 mars 2013, randonnée du prieuré de Serrabone à Boule d’Amont Par le coll d’Arques

image Durée : 5 h 00 - Dénivelé : 720m cumulés - Difficulté : moyen
Conditions : licence annuelle de 35 euros ou assurance journalière 3 euros.
Repas : grillade : apporter apéro, vin, eau, viande…
Départ : 8 h 30 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan.

Un peu d’histoire
Au XIème siècle, une église rurale existait en ce lieu Serrabona (la bonne montagne) sous le vocable de Sainte Marie.
En 1082, le vicomte de Cerdagne, Ramon Bernat, y installe une communauté de clercs réguliers observant la règle de Saint-Augustin : les Augustins adoptaient les valeurs monastiques de la vie communautaire tout en mêlant l’action paroissiale séculière, ce qui les distinguait des bénédictins.
La communauté prospère au XIIème siècle et entreprend la reconstruction de l’église qui est consacrée en 1151.
De l’église primitive du XIème siècle subsiste la nef. Le chœur, le transept et le collatéral nord sont du XIIème siècle.

le prieuré de Serrabona
Ainsi ces aménagements permettent la répartition de l’espace entre la communauté régulière et la communauté paroissiale. Les tâches pastorales se déroulaient dans le collatéral qui était l’église paroissiale de la population laïque de Serrabona, alors que dans la chapelle se déroulait la vie claustrale de la communauté religieuse.
Au XIVème siècle, le territoire subit la crise démographique. Les biens du prieuré ne sont plus cultivés directement mais affermés à partir de 1350.
Le XVème est témoin de la décadence religieuse : en 1448 le prieur est déposé pour « crimes énormes » et son successeur impose aux chanoines de résider sur place.
En 1592, le pape Clément VIII sécularise tous les prieurés augustins roussillonnais. L’année suivante, Serrabona est incorporé à la cathédrale de Solsona nouvellement érigée en Espagne.
Dès lors Serrabona n’est plus qu’une simple paroisse rurale qui s’éteint avec la Révolution, la commune étant elle-même rattachée à celle de Boule d’Amont en 1822.
Restauré entre 1906 et 1922, le prieuré est propriété du Conseil Général depuis 1960.
Le prieuré se dresse dans un site splendide et sauvage, sur un versant de la montagne, au cœur d’un écrin végétal de cistes et de chênes verts. Son aspect extérieur étonne par la rudesse de son architecture et la couleur sombre du schiste avec lequel il a été construit.
Derrière sa façade d’une rare austérité, l’édifice renferme une tribune de marbre rose qui frappe par la richesse de sa décoration. C’est un des plus beaux chefs d’œuvre de la sculpture romane : bestiaire fantastique, visages d’un saisissant réalisme, délicats entrelacs floraux témoignent d’une rare maîtrise artistique.

lien(s) : le prieuréwikipédiaphotos

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76
haut de page
version php = 7.2.23    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 61738 Nb de visiteurs aujourdhui: 5 Nb visiteurs connectés: 1
On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...