soleil

Pot-Rando'club à Perpignan,

Nous sommes le jeudi 22 février 2018

le Pot-Rando, amicale de randonneurs.

Image aléatoire

Le POT Rando est une association de randonneurs épris de nature.
Il est composé de deux sections proposant chacune un niveau de difficultés différent. Les randonnées ont lieu généralement le dimanche ou le weekend sur tous les massifs du département, dans l'Aude, l'Ariège ou en Catalogne et plus exceptionnellement dans les Pyrénées centrales et au-delà...


- 1er groupe : sorties conviviales accessibles à tous, de 4 à 5 heures de marche.
Une place importante est laissée à l'histoire locale.
Les pauses et le repas de midi (avec grillade la plupart du temps) ne sont pas négligés.
Le départ est fixé habituellement entre 8h30 et 9h00.



- 2ème groupe : Sorties plus physiques, de 5 à 8 heures de marche.
En période d'hiver, parcours en raquettes quand l'enneigement le permet.
Parfois sorties sur deux jours avec nuit en refuge, en gîte ou en bivouac. Dans ce cas, ceux qui le souhaitent peuvent généralement rejoindre le groupe le dimanche matin.
Départ vers 7h00

Chacun des sept organisateurs propose à tour de rôle une randonnée originale sortant des "sentiers battus".
La participation aux sorties implique soit l'adhésion annuelle au club incluant la licence (35 €), soit, dans un premier temps, l'assurance journalière de 3 € (Carte d'initiative Populaire).
Sauf exception, le rassemblement pour le départ a lieu à la piscine du Moulin à Vent. Il est possible de covoiturer.
S'il le souhaite, chaque adhérent ou visiteur reçoit par courriel le programme de la prochaine sortie, avec l’indication de son degré de difficulté, du temps de marche, du dénivelé...
Pour une première participation, il est souhaitable de contacter l'organisateur de la sortie...

pour toute précision complémentaire n'hésitez pas à contacter l'un des organisateurs:



Didier : 06 45 67 54 42 - Jean-François : 06 20 40 63 05 - Guillaume : 06 89 62 03 00 - Gérard : 06 79 48 20 41 - Jean : 06 63 80 33 35 - Cathy : 06 52 14 10 16
Daniel : 06 67 39 17 10 - Jean-Paul : 06 29 99 45 28

contact : Pot-Randos

Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61

Le samedi 23 et le dimanche 24 juin 2012, Vallée d’eyne et parcours de crête, Torre d’Eina (2831 m )

image Pic d’Eine (2786 m ), marche avec bivouac Carte 2250 ET 1/25000
Dénivelé: 450 m le samedi ; pour le dimanche 1000 m environ en montée et 1500 en descente.
Difficulté: bonne condition physique. - Durée : samedi : 1 h 30 – dimanche : 7 heures
Repas du soir et du midi + petit déjeuner : tirés du sac. - Équipements : vêtements chauds indispensables, duvet de montagne, tentes, matelas…
nous passerons la nuit à 2 000 m d’altitude - pastilles pour désinfecter l’eau
Rendez-vous : du samedi 15 h 00 au parking de la piscine du moulin à vent ou à 15 h 45 à Marquixane ou à 17 h 00 au parking après la sortie de Eyne village (direction Llo).
Possibilité de rejoindre le groupe, le dimanche à 8 h30 (nous informer de votre venue)
Conditions: assurance jounalière (non licenciés 3€)
Nous débuterons la vallée d’Eyne – réserve naturelle - connue de tous les botanistes européens pour sa flore exubérante grâce à l’ensoleillement, l’humidité et la nature des sols. Un dénivelé de 500 m en pente douce, à parcourir et nous poserons le camp en lisière de la forêt du Bosc del Quer.
Le 2ème jour, nous gravirons quelques 700 m pour gagner la crête près du Serra de Les Fonts. Puis, plus calmement nous joindrons par un magnifique sentier de crêtes, l’un des plus hauts de pyrénées, emblématique de nos belles montagnes catalanes, la Torre d’Eina, le Pic d’Eina, puis le col de Nuria (côté français) ou d’Eina (côté espagnol) à 2683 m.
Au retour nous descendrons la splendide vallée d’Eyne sur toute sa longueur, en récupérant notre matériel de bivouac au passage, que nous aurons rangé à l’abri des regards.

Sortie dépendante de la météo.

lien(s) : La vallée d'Eyne

Le dimanche 3 juin 2012, le POT propose el Puig dels Bessis (1731 m)

image le pic des Bouleaux (Beç ou Bedoll en catalan)
Dénivelé : 1100 m - Durée : 7 heures - Niveau: moyen – bonne condition
Départ: 7 h 00 de Perpignan, arendez vous à la piscine du Moulin à Vent - Repas: individuel, tiré du sac.
Assurance / participation: 3 € pour les non licenciés.

C'est depuis le village de Baillestavy (Vallestàvia en catalan), blotti dans la "vallée des Estives" (Vallis stavia en latin) - c'est pas plus compliqué que çà! - que nous prendrons le GR 36 dans sa variante ouest en direction de ce sommet belvédère. Après avoir quitté le creux de cette belle vallée où coule la Lentilla, nous cheminerons tantôt à la fraîcheur du sous bois, tantôt sur les crêtes ensoleillées. Un pommier ou quelque prunier repris par la nature trahira la discrète présence d'anciens cortals dont la nature s'acharne à fleurir les vieux murs en pareille saison. Et de bouquets de genêts en massifs de rhododendrons nous atteindrons l'arrête pour passer coté solana et recevoir en plein dans les yeux ce panorama de carte postale.
De là-haut, balcon sur le Balcon, la vue sur le massif du Canigó est saisissante. Quelques minutes plus tard, glorieux, juchés sur les roches marquant le sommet, nous ouvrirons alors nos sacs sur un casse-croûte bien mérité. Nous redescendrons en boucle par Prat Mitjà et cortal Maçanet où nous attendra le GR36 qui nous raccompagnera tranquillement au village.

lien(s) : Ballestavy

Dimanche 27 mai 2012, le Col Mitja (2367 m) et le Pic Redoun (2677 m) en option

image le Col Mitja (2367 m) et le Pic Redoun (2677 m) en passant par deux flancs : ceux du Coucouroucouil.
Carte 2250 ET au 1/25000eme.
Dénivellé : 1058 m en cumulé, voire 1368 m avec le pic Redoun. - Difficulté: bonne condition physique.
Durée: 5 h 30 sans les pauses ou 7 h 00 avec le pic Redoun (selon la forme du groupe)
Repas : tiré du sac. - Équipement : vêtements chauds indispensables, randonnée pédestre.
Rendez-vous : 7 heures au parking de la piscine du Moulin à Vent ou à 7 h 30 à Marquixane et 8 h 30 à Prats-Balaguer.
Conditions : assurance journalière pour les non-licenciés : 3 €uros - ou Licence annuelle 32 €

Sortie dépendante de la météo.vêtements chauds indispensables, randonnée pédestre.
Remarquable de loin, ce beau col des Pyrénées Orientales, large arceau suspendu entre 2 pics : le Pic Redoun et le Pic Gallinas.
Départ de la petite commune de Prats-Balaguer à 1309 m, montée progressive à l’ouest du Coucouroucouil – ça fait penser à une chanson…
Passage au Replat de l’Aixeques et son bassin à 1650 m.
La montée devient soutenue et continue jusqu’au Collet d’ Avall.
De là, unique chemin pour joindre le col Mitja et éventuellement le Pic
Le retour avec descente parfois raide se fera sur l’autre versant du Coucouroucouil.
Décidément ce nom est amusant.

 

Dimanche 13 mai 2012, Chapelle Santa-Engracia (653 m) - Batterie Santa-Engracia (887 m) - Pilo de Belmaig (1280 m)

image Dénivelé : 1120 m. - Durée : 7 heures - Niveau : randonneur. - Équipement : bonnes chaussures, vêtements chauds.
Conditions : licence annuelle 32 € ou assurance journalière 3 €. - Repas : repas tiré du sac.
Départ : 7 h 15, au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan.

Le Pilo de Belmaig joui d’une réputation qui ne se dément pas. Ses flancs sont abrupts. Heureusement, nous aurons largement le temps de nous préparer. La passerelle du Tech franchie au départ d’Arles-sur-Tech, et après 600 m d’asphalte depuis Batlla d’Avall jusqu’au Mas d’en Draguines, la marche d’approche sur un sentier sauvage à pente régulière permettra une bonne mise en jambes. Nous aurons l’occasion de voir et d’apprécier la magnifique chapelle Santa-Engracia, le site fortifié de la batterie Santa-Engracia avant de nous diriger vers le coll de Paracolls.
Et sus au sommet !
Le raidillon n’aura qu’à bien se tenir ! Can Rigall sera l’étape suivante avant de nous diriger vers Roca Fordada et de rejoindre les rives du Tech. Un passage à gué nous permettra alors de franchir le fleuve, d’entrer dans Arles-sur-Tech.

 

Dimanche 13 mai 2012, Los Masos - Prat Cabrera - refuge de l’estanyol

image Durée : 4 h 25 - Dénivelé : 700 m - Difficulté : moyen - Conditions : licenciés : 32 euros ou assurance journalière 3 euros - Repas : grillade : apporter apéro, vin, eau, viande…
Départ : 8 h 30 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan - ou à partir de 9 h 15 au parking de Marquixanes

« SI L’ECHO DE LEUR VOIX FAIBLIT, NOUS PERIRONS… » Paul ELUARD

Le 2 août 1944, les barbares nazis affolés par la certitude de leur prochaine défaite, soulageaient leur haine et leur angoisse en venant brûler VALMANYA. La plupart des habitants, prévenus juste à temps, avaient réussi à s’enfuir. Seul quatre hommes, qui s’estimaient suffisamment âgés pour ne rien risquer, avaient choisi de rester ; il furent tous torturés et massacrés.
On ne peut oublier des actes aussi atroces et VALMANYA a choisi de ne jamais oublier cette terrible nuit. Rappelons-nous que si le nazisme a été détruit en 1945, ses idées ne sont hélas pas mortes. Il est en germe dans les propos racistes, ou simplement xénophobes et intolérants, que nous entendons trop souvent en France depuis des années. Il revient même à la mode et l’on a vu certains universitaires tenter par le mensonge d’en gommer les atrocités.
La jeunesse désemparée par le chômage, est une proie facile pour ces idéologies de la haine et de la violence. C’est pourquoi il n’est pas question aujourd’hui d’oublier la terrible leçon de VALMANYA où une nuit quelques centaines d’hommes ont renié leur âme pour devenir des bêtes.

VILLAGE MARTYR, VALMANYA fut aussi et d’abord un VILLAGE RESISTANT. Dès 1941, alors que la plupart des Français croyaient encore au Maréchal Pétain, quelques habitants avaient choisi le difficile camp de la lutte. Après le démantèlement des réseaux « Sainte Jeanne » et Sabot » en 1943 chargés de faire passer la frontière à ceux qui voulaient rejoindre la France Libre, il y eut enfin en juin 1944 la réorganisation véritable du célèbre maquis de la Pinosa qui regroupait environ 150 hommes et guérilleros espagnols.
Ce maquis, nommé « maquis Henri Barbusse » avait longtemps erré dans le département avant de finir se fixer à la Pinosa alors que déjà allemands et miliciens étaient à sa recherche. Ce 2 août 1944 est tombé Julien Panchot à la Pinouse qui restera toujours le symbole de la Résistance contre l’oppresseur nazi.

lien(s) : Récit - Mines de fer à Valmanya - Histoire de Roussillon

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61
haut de page
version php = 7.0.27    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php:30 Stack trace: #0 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/includes/pied.php(25): include() #1 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/accueil/afficher_page.php(350): include('/homepages/16/d...') #2 {main} thrown in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php on line 30