soleil

Pot-Rando'club à Perpignan,

Nous sommes le mardi 24 avril 2018

le Pot-Rando, amicale de randonneurs.

Image aléatoire

Le POT Rando est une association de randonneurs épris de nature.
Il est composé de deux sections proposant chacune un niveau de difficultés différent. Les randonnées ont lieu généralement le dimanche ou le weekend sur tous les massifs du département, dans l'Aude, l'Ariège ou en Catalogne et plus exceptionnellement dans les Pyrénées centrales et au-delà...


- 1er groupe : sorties conviviales accessibles à tous, de 4 à 5 heures de marche.
Une place importante est laissée à l'histoire locale.
Les pauses et le repas de midi (avec grillade la plupart du temps) ne sont pas négligés.
Le départ est fixé habituellement entre 8h30 et 9h00.



- 2ème groupe : Sorties plus physiques, de 5 à 8 heures de marche.
En période d'hiver, parcours en raquettes quand l'enneigement le permet.
Parfois sorties sur deux jours avec nuit en refuge, en gîte ou en bivouac. Dans ce cas, ceux qui le souhaitent peuvent généralement rejoindre le groupe le dimanche matin.
Départ vers 7h00

Chacun des sept organisateurs propose à tour de rôle une randonnée originale sortant des "sentiers battus".
La participation aux sorties implique soit l'adhésion annuelle au club incluant la licence (35 €), soit, dans un premier temps, l'assurance journalière de 3 € (Carte d'initiative Populaire).
Sauf exception, le rassemblement pour le départ a lieu à la piscine du Moulin à Vent. Il est possible de covoiturer.
S'il le souhaite, chaque adhérent ou visiteur reçoit par courriel le programme de la prochaine sortie, avec l’indication de son degré de difficulté, du temps de marche, du dénivelé...
Pour une première participation, il est souhaitable de contacter l'organisateur de la sortie...

pour toute précision complémentaire n'hésitez pas à contacter l'un des organisateurs:



Didier : 06 45 67 54 42 - Jean-François : 06 20 40 63 05 - Guillaume : 06 89 62 03 00 - Gérard : 06 79 48 20 41 - Jean : 06 63 80 33 35 - Cathy : 06 52 14 10 16
Daniel : 06 67 39 17 10 - Jean-Paul : 06 29 99 45 28

contact : Pot-Randos

Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63

Le Pic de Bugarach RANDONNEE REPORTEE

image Durée : 5 h 30
Dénivelé : 900 m
Difficulté : 45 min d’escalade facile
Conditions : licence 35 euros ou assurance journalière 3 euros
Repas : tiré du sac
Départ : 7h de la piscine du Moulin à Vent
Le départ se situe au parking du gite de la Bastide accessible à partir de la route de Saint Paul de Fenouillet à Bugarach après l’embranchement de Camps-sur-l’Agly.
Après une dizaine de minutes de marche sur la piste, on prend à gauche le chemin balisé vers le col d’Echines. La piste serpente entre les hêtres, les chênes et les buis. Une heure plus tard, on arrive au col sur la crête qui s’étire jusqu’au pic de Bugarach. La vue est très panoramique sur la mer et le Roussillon, suivis des piémonts et du Canigou, des Fenouillèdes jusqu’aux sommets ariégeois. On suit la crête en direction du pic qui se détache dans sa majesté (balises jaunes).
Après un petit col boisé, la pente devient plus raide et, après une goulotte équipée d’une corde fixe, un passage plus délicat demande à se servir des mains pour progresser (marches évidentes mais sensation de vide).
Le sentier se détourne ensuite de la ligne de crête pour rejoindre le sommet où nous pourrons pique-niquer si le temps le permet. Par vent violent, des abris sont accessibles en contrebas aux premiers arbres et rochers. La vue vers le nord est appréciable par temps clair (Corbières, Cabardès, Montagne Noire…).
La descente s’effectue parmi les buis par le versant nord de la montagne, surplombant le village de Bugarach jusqu’au col de Linas en bordure de la départementale.
Là, une piste à droite nous ramène au départ en passant devant une belle ferme entourée de ses champs, de son potager, de son poulailler, de ses pâtures…. Un petit paradis tourné vers le soleil levant.

 

Le dimanche 20 octobre 2013 Le terroir de Banyuls sur mer

image
Ici sur un lieu chargé d’histoire se conjuguent l’art sculptural de Maillol, la biologie marine du Laboratoire d’Arago et l’un des meilleurs vins de France produits par des vignerons d’exception.
A Banyuls, où la vigne est reine, ce qui frappe le visiteur ce sont les coteaux pentus et morcelés par des terrasses («feixes ») où toute mécanisation est impossible. Et aussi les murettes, entrecoupées par les canaux d’évacuations pluviales (« agulles ») selon un schéma dit « peus de gall » (pattes de coq). Ce qui confère au viticulteur sculpteur un statut spécial dans la corporation. Chaque jour le vigneron a appris à domestiquer davantage cette liane vivace qu’est la vigne afin d’enrichir nos verres de tous les arômes. Leurs vignes, depuis toujours, sont l’objet de soins particuliers, constants et si leur vin est l’un des meilleurs du Roussillon, c’est un juste retour des choses...
les photos sont consultables dans la rubrique photos

 

les 12 et 13 octobre 2013 à l'écoute du brame du cerf et pic de Solana Carnicera

image Cette année, c’est le massif du Carlit qui nous a accueilli pour assister à cet étrange concert donné par ces majestueux animaux. En soirée, une marche d’une trentaine de minutes seulement nous a permis d’approcher les places de brame en lisière de la forêt, mais suffisamment à l’écart pour ne pas « déranger ». Tous réunis près d'un feu crépitant, nous avons ensuite partagé le dîner sous le ciel étoilé avant de regagner nos abris de toile sur lesquels le gel commençait à déposer ses fins cristaux de givre.
Au lever du jour, rejoints par une équipe bien matinale, le groupe des randonneurs s'est élancé sur les crêtes menant à la Solana d’où nous avons contemplé le vaste panorama et les nombreux lacs scintillant à nos pieds…laissant les jeunes "brameurs" à leur chasse à l'image. Pendant le déjeuner, idéalement installés sur le sommet oriental de Col Rouge, nous avons eu la visite de Monsieur et Madame Gypaète, ainsi que de leur nombreux cousins Fulvus. Le retour par le lac et la cabane de Mata Negra fut un délice...

les photos sont consultables dans la rubrique "photos"

 

le dimanche 6 octobre 2013 Du prieuré de Marcevol à Arboussols par la chapelle Sainte Eulalie

image C’est le 24 1 1129 que l’évêque d’Elne « donne à N.S. J-C et à son Saint Sépulcre, à la congrégation des chanoines et à leurs successeurs, et remet, entre les mains du Prieur Jean, l’église Sainte Marie de Marcevol libre et franche avec tous ses droits présents et à venir ». Ainsi s’ouvre une période de trois siècles et demi pendant laquelle les chanoines du Saint-Sépulcre occuperont à Marcevol un prieuré....
......C’est en 1484 que le prieuré cesse d’exister, l’ordre étant dissout par le pape. Le dernier prieur Pere Renart meurt la même année et le Monestir est abandonnée à la communauté des prêtres de Vinça, nouveaux seigneurs de Marcevol et ce jusqu’à la Révolution qui confisque les biens du clergé. Le prieuré est vendu au Sieur Perraud de Paris en 1791 et devient avec le temps une bergerie….
… avant de renaître grâce à l’action de l’Association du Monastir de Marcevol qui, de 1972 jusqu’à aujourd’hui, a entrepris la restauration des lieux avec le double but de remettre en valeur la mémoire historique des bâtiments et celui de rendre les lieux utilisables pour des activités multiples.

 

le dimanche 29 septembre 2013, la Tour de Querroig

image Au vu des perspectives météorologiques de ce dimanche, la rando avec bivouac sur les flancs du Costabonne a été remplacée par une sortie sur les hauteurs de Banyuls.
L’itinéraire en circuit au départ du Puig del Mas est tout d’abord passé par un sentier tracé sur les crêtes des belles collines fortement marquées par la présence séculaire de la vigne. Il serpente ensuite à flanc, sur le versant du Serrat del Fitó, avant de déboucher au coll de Rumpissar en limite des états. Nous avons suivi les bornes et croix frontières pour terminer l’ascension et arriver sur le site de la vieille tour à signaux dont il ne reste que le bas de la muraille. De là haut, nous avons pu admirer la côte rocheuse et les vastes baies de part et d’autre du Cap de Creus.
Le retour s’est effectué sur le fil de la crête séparant la vallée de Banyuls de celle de Cerbère et ce n’est qu’au cinquième col plus loin, le coll de la Creu, que nous l’avons abandonné pour retrouver le village en contrebas.
Pour terminer la journée nous avons eu droit à une petite excursion spéléo surprise avant de faire le bilan de la sortie devant un Perrier citron, les pieds quasiment dans l'eau, sur la plage de Banyuls.
les photos sont consultables dans la rubrique "photos"

 

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63
haut de page
version php = 7.0.29    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php:30 Stack trace: #0 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/includes/pied.php(25): include() #1 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/accueil/afficher_page.php(353): include('/homepages/16/d...') #2 {main} thrown in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php on line 30