soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mardi 16 juillet 2024    Nous fêtons les : Carmen - Elvire - ND Mt Carmel -   Demain : Arlette - Carole - Caroline - Charline - Charlotte - Marcelline - Victoria -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec souvent une grillade proposée sur aire aménagée en période autorisée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 Jean 06 63 80 33 35
Daniel 06 67 39 17 10 Dominique06 35 31 37 54

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire directement à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Dans les deux cas un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la randonnée est exigé.
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57

Le dimanche 10 mai 2015 - Le Pech d'Auroux** (940 m) et les gorges de Galamus

image Le pech d'Auroux, bien que peu connu, est l'un des plus beaux belvédères des Corbières. Il est situé entre les gorges de Galamus, que nous emprunterons et le château de Peyrepertuse. La route des gorges, ouverte en 1890, et creusée littéralement dans la roche, fait partie des grands ouvrages d'art: elle mérite à elle seule le détour à pied. Mais nous sommes aussi en plein cœur du Pays Cathare, et nous cheminerons sur des sentiers qui lors de l'inquisition ont servi aux derniers "bonshommes" (religieux cathares) à fuir et trouver refuge dans la plaine du Roussillon, alors terre d'asile et de tolérance. Le printemps est la bonne période pour apprécier ces paysages, à la lisière des influences méditerranéennes et océaniques, des garrigues sauvages aux prés verdoyants et apprécier sur un angle différent nos belles Pyrénées.
les photos de Gilles sont consultables...

 

le Dimanche le 3 mai 2015 Le mont Capell**

image Selon Lluis Basseda, le nom de Cerdans serait un vestige de lointaines populations autochtones. Le Vallespir, avec toute la région pyrénéo-catalane du Segre au Tech, faisait partie à l’époque Ibère du pays des Kerretes (=habitants des montagnes). Ce pays est devenu sous les romains au IIe siècle av J.-C. le Pagus Keretania puis la Cerdanya.
Plus tard lors de la création des comtés carolingiens, la Cerdagne fut réduite au seul bassin du Haut Segre et le Haut Tech se trouva rattaché au comté de Besalù...
...St Laurent de Cerdans :
L’évolution démographique du village reflète les différentes périodes d’activité. En 1515 il y avait 22 feux (ou foyers d’habitation qui équivaut en moyenne à 4 habitants) puis en 1732, 251 feux coïncidant avec la création de nombreuses forges à la fin du siècle précédent. En 1793 la population passe à 405 feux (en 1806 : 1728 hab) correspondant à la pleine activité des forges et ce jusqu’en 1851 (où l’on recense 2412 hab).
A partir de la seconde moitié du XIXe s les forges catalanes amorcent leur déclin, victimes du progrès industriel. C’est vers 1860 que venant d’Espagne l’industrie de la sandale fut introduite à St Laurent...
les photos de Guy sont consultables...

 

dimanche 26 avril Le pic Dourmidou***

Cet itinéraire de randonnée nous fait démarrer du pays de Sault : vaste ensemble de plateaux ariégeois dont les altitudes moyennes varient entre 900m et 1300m et nous permet d’atteindre le sommet du pic Dourmidou (1843m) posté à la limite du département des P.O.
Le départ s’effectue du village de Sainte-Colombe-sur-Guette (diminutif du nom de la rivière Aiguette) connu pour sa carrière de Dolomie puis le village de Counozouls est rejoint par un chemin muletier assez raide. L’histoire exposée des démêlés de ce village avec l’administration au XIX° et début XX° mérite notre attention : un exemple de résistance collective…Puis c’est la longue et rude ascension jusqu’au sommet dont on imagine la vue offerte si le temps le permet.
La descente sur crête nous amène au col de l’Hommenet à partir duquel on plonge dans la vallée du Bailleurs: pistes forestières, vieux chemins de pâtures abandonnées, enfin les gorges grandioses qui mènent à notre départ.Une belle boucle… à condition de ne pas chômer !

 

Dimanche le 19 avril 2015 CHEZ LES BELLASTRUCS**

image BELESTA
Dominant le village, le château médiéval abrite depuis 1992, un musée de la Préhistoire où est exposé le matériel archéologique découvert tout récemment à proximité du village, dans une vaste grotte, la Cauna de Belesta.
Le château de Belesta est construit sur un éperon rocheux sur lequel est adossé le village. Un village dont le vaste territoire a vu pousser des millions de ceps de vigne qui en font aujourd’hui la renommée. La découverte en 1983 dans la grotte de la Cauna, de vestiges datant du néolithique moyen (4300-3500 av. J.-C.) confirme que le territoire de Belesta était habité dans des temps reculés. C’est la plus ancienne sépulture collective connue dans le Midi de la France.
C’est avec la période carolingienne qu’apparaissent les premiers écrits concernant le territoire de Belesta.........
les photos de Guy sont consultables...

 

DIMANCHE 12/04/2015 PICA BASTARD (2093M)

image En toile de fond, en plein cœur du plateau du Capcir, le lac de Matemale. Rapidement, nous entamerons les flancs de la montagne. Les amateurs de grimpette seront satisfaits par ce départ vigoureux hors sentier. Nous nous dirigerons vers le coll del Dormidor. La forêt guidera nos pas. Après avoir atteint la piste, le Puig Capuxet nous attendra avant de rejoindre le Coll del Torn, puis le refuge pastoral. Nous pourrons alors monter en direction du Pica Bastard. Par beau temps, il offre un beau panorama sur les alentours, surtout début avril...Un endroit idéal pour la pause déjeuner. Nous descendrons plein ouest vers la piste forestière qui nous permettra de récupérer les voitures non loin du réservoir.

 

Le Dimanche le 5 avril 2015 Montferrer - la Soca**

image Dominant le village, le château de Mollet appelé plus tard Montferrer est bâti sur un éperon rocheux, el cingle, qui se dresse sur la crête d’une serre descendant des alpages de la Souque vers l’est.
Le castrum est mentionnée au XIe s (castrum Monte Ferrario : Mont du latin Mons-Montis et château, du fer (latin ferrariu). Il doit son appellation soit parce qu’on y produisait du fer, soit plutôt d’après Lluis Basseda par métaphore féodale (château résistant comme du fer).
Au cours du XIVe s le village au pied du château, anciennement appelé villa molleto (967), a pris progressivement le nom de celui-ci, perdant celui de Mollet. On peut y voir l’expression de la prise de contrôle par le seigneur châtelain sur le village en contrebas.
L’appellation de Mollet demeure cependant dans le nom de l’église. L’église Sainte Marie de Mollet est mentionnée dès 938. Elle est citée en tant qu’église paroissiale en date du 11 novembre 1159 dans l’acte de consécration de l’église St Etienne d’Arles.
Du château il ne reste plus grand-chose si ce n’est les vestiges d’une enceinte percée d’une porte et d’un logis rectangulaire à l’ouest orientée nord-sud. L’entrée au sud est aménagée dans une faille du rocher...
les photos de Guy sont consultables...

 

Le samedi 28 mars 2015 Le Puig del Pam*** (2470m) en raquettes

image Généralement effectué depuis les Angles, le puig del Pam est une des belles classiques hivernale du Capcir.
Depuis Formiguères, l’itinéraire, à peine plus long, permet la découverte de la merveilleuse et tranquille vallée de la Lladura avant de rejoindre les cabanes de Ganyades.
Enfin, une jolie combe enneigée vous déposera au sommet de ce remarquable belvédère.
les photos sont consultables

 

les 14 et 15 mars 2015 - Cima de Pomarola*** (2456 m)

image Mantet est un de ces lieux discrets, repère habituel des amoureux de la montagne sauvage en hiver, à deux pas de Perpignan. Les possibilités de randonnées y sont nombreuses et variées, notamment grâce à ces grands plas, immenses étendues qui semblent sorties de la Mongolie, présentes de Mariailles à la Porteille de Mantet.
Pourquoi le choix du titre ? L’itinéraire premier n’est accessible que l’hiver, avec un bon niveau d’enneigement, car il suit un ruisseau, le rec des Fourquets, qui nous mène au pla de Coma Armada, puis à la Porteille de Morens. Si cette option n’était pas accessible, le 2ème itinéraire, la vallée du Callau, splendide vallée de transhumance, nous conduira à la Cime de Pomerole. Dans les deux cas, forêts, plas, vallées, goulet, belvédère, tous les ingrédients seront en place…
les photos sont consultables

 

Les 7 et 8 mars 2015 - El Puig de Coma Dolça*** (2587m) en raquettes

image Le départ de la randonnée s’effectuera depuis l’extrémité de la route menant au centre de l’UDSSIST situé au pied des pistes ensommeillées du Puigmal. Sans attendre nous nous dirigerons alors vers le discret refuge qui nous accueillera juste avant la tombée du jour.
Au matin, c’est par les crêtes que nous gravirons le sommet avant de redescendre s’abriter sur son versant ensoleillé et partager le repas. Le retour s’effectuera en boucle jusqu’à la cabane où nous récupérerons nos effets et rejoindrons le parking par le même itinéraire que la veille.
les photos sont consultables

 

Le dimanche 8 mars 2015 Maisons**

image Le nom de Maisons vient du latin mansiones, pluriel de mansion, désignant une auberge ou un gîte d’étape sur une voie romaine.
Maisons est situé dans la vallée du ruisseau de La Valette, affluent du Torgan, à 320 m d’altitude. Délaissant les bords immédiats du ruisseau, occupés par les jardins, les maisons s’étalent en espalier sur le versant gauche de la vallée exposée au sud.
Si le territoire de la commune ne recèle aucun vestige préhistorique, il est probable qu’il devait être occupé ou parcouru dès cette époque. Un dolmen situé sur le flanc du Tauch, dans la commune voisine de Montgaillard, atteste d’une occupation à l’époque chalcolithique (de -2500 à 1800 av J.-C.) et la proximité du plateau de Lacamp entre Palairac et Villerouge signale la présence à la même époque de la « civilisation des pasteurs et des plateaux ».
Les Romains ont occupé la région pour l’exploitation des mines, notamment des mines d’argent. En attestent de nombreux vestiges découverts dans les mines (aqueducs, fours, creusets, scories, galeries antiques, débris d’amphores et de céramiques) ; Maisons étant un gîte d’étape sur la route desservant les mines.
Mais l’histoire ne commence vraiment qu’au Moyen-Age. En 842, le roi Charles le Chauve........

 

version php = 8.1.29    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 263201 Nb de visiteurs aujourdhui: 67 Nb visiteurs connectés: 2 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...