soleil

Pot-Rando'club à Perpignan,

Nous sommes le vendredi 18 octobre 2019

le Pot-Rando, amicale de randonneurs.

Image aléatoire

Le POT Rando est une association de randonneurs épris de nature.
Il est composé de deux sections proposant chacune un niveau de difficultés différent. Les randonnées ont lieu généralement le dimanche ou le weekend sur tous les massifs du département, dans l'Aude, l'Ariège ou en Catalogne et plus exceptionnellement dans les Pyrénées centrales et au-delà...


- 1er groupe : sorties conviviales accessibles à tous, de 4 à 5 heures de marche.
Une place importante est laissée à l'histoire locale.
Les pauses et le repas de midi (avec grillade la plupart du temps) ne sont pas négligés.
Le départ est fixé habituellement entre 8h30 et 9h00.



- 2ème groupe : Sorties plus physiques, de 5 à 8 heures de marche.
En période d'hiver, parcours en raquettes quand l'enneigement le permet.
Parfois sorties sur deux jours avec nuit en refuge, en gîte ou en bivouac. Dans ce cas, ceux qui le souhaitent peuvent généralement rejoindre le groupe le dimanche matin.
Départ vers 7h00

Chacun des sept organisateurs propose à tour de rôle une randonnée originale sortant des "sentiers battus".
La participation aux sorties implique soit l'adhésion annuelle au club incluant la licence (35 €), soit, dans un premier temps, l'assurance journalière de 3 € (Carte d'initiative Populaire).
Sauf exception, le rassemblement pour le départ a lieu à la piscine du Moulin à Vent. Il est possible de covoiturer.
S'il le souhaite, chaque adhérent ou visiteur reçoit par courriel le programme de la prochaine sortie, avec l’indication de son degré de difficulté, du temps de marche, du dénivelé...
Pour une première participation, il est souhaitable de contacter l'organisateur de la sortie...

pour toute précision complémentaire n'hésitez pas à contacter l'un des organisateurs:



Didier : 06 45 67 54 42 - Jean-François : 06 20 40 63 05 - Guillaume : 06 89 62 03 00 - Jean : 06 63 80 33 35
Cathy : 06 52 14 10 16 - Daniel : 06 67 39 17 10 - Jean-Paul : 06 29 99 45 28

contact : Pot-Randos

Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76

Le dimanche 31 mai 2015, El Puig de Pradell***

image La randonnée débutera de Clara, paisible village adossé sur le versant nord du Canigó.
Après avoir rejoint le chemin de Grande Randonnée Transfrontalière via le col du Jual, nous le suivrons en direction du sud-est par une pente soutenue qui nous conduira aux magnifiques vestiges du village pastoral de Llasseres. Après une pause sur ce site remarquable nous entamerons la deuxième partie de notre ascension par une agréable traversée en forêt pour arriver au point culminant du parcours, à la cote 1650 sur la crête nord du Roc Mosquit. S’ouvriront alors à nos pieds le ravin d’Aigues Sordes et plus loin la vallée du Llech. Oubliant le sentier grimpant vers les Cortalets nous descendrons alors de cairn en cairn, jusqu’au Pic de Pradell pour y déjeuner, installés au soleil de ce dernier jour de mai.
Puis, trois cents mètres plus bas, nous quitterons le fil de cette crête pour piquer plein ouest vers le « Pas del Gat » et la chapelle Saint Etienne dels Pomers. Quinze minutes plus tard nous rejoindrons la piste forestière qui nous ramènera tranquillement à Clara.
les photos d'Aurora et de Daniel sont consultables...

 

Le dimanche 24 mai 2015 La tour des géographes** depuis Padern


Cette randonnée sportive n’est pas difficile. Les chemins empruntés sont majoritairement de larges pistes et quelque fois de petits sentiers dans la garrigue ou les sous-bois.
Une belle journée lumineuse est idéale pour profiter des multiples panoramas que l’on pourra observer depuis les sommets.
La tour des géographes n’existe plus et est supplantée par un énorme pylône de télécommunications.
Ce site stratégique fut nommé ainsi en 1791 par les astronomes de l’Académie des Sciences qui devaient mesurer avec précision le méridien de Dunkerque à Barcelone.L’objectif était de définir une unité standard de mesure : le mètre, qui fût calculé comme étant le dix millionième du quart du méridien terrestre soit la distance du Pôle à l’Equateur.

 

Le dimanche 17 mai 2015 Le Pic Saint Christophe*

image l’Albera (L’Albère)
Le massif des Albères a été occupé dans la préhistoire comme l’atteste un imposant dolmen, la balma de na cristiana (= abri sous roche de la chrétienne) datant du néolithique final (IIIe millénaire av. J.-C.).
Le nom Albera, qui est aussi celui de la chaîne montagneuse dominant le village, est formé sur le radical pré-latin Alp-Alb (oronyme-toponyme évoquant le relief) signifiant « hauteur » ; l’Albera serait une montagne élevée.
Il faut attendre le IXe s. pour voir l’Albera citée pour la première fois : dans un précepte de 844, Charles le Chauve confirme la propriété du vilar Leocarcari situé « in monte Albario », au monastère de Sant Marti de la Muga (Les Escaules).
A cette époque....

Pic Sant Cristau
Au sommet du pic Sant Cristau à 1015m d’altitude, se trouvent les vestiges d’une ancienne chapelle et les fondations d’une ancienne tour. Le castrum Christofori et ses dépendances sont cités pour la première fois dans un contrat signé en 1075 entre les comtes et cousins Guislabert II de Roussillon et Ponç I d’Empuries Peralada.
La tour occupe l’éperon rocheux du château de Sant Cristau. Il ne reste aujourd’hui de la tour du XIIIe siècle que les vestiges de la citerne et les traces de son mur circulaire arasé. Selon G.Castellvi, sont mentionnées en 1339 une « castellania de la torre de Sant Cristau » et en 1340 « une turris Sancti Xristofori de Alberia ».
Au XIIe siècle, le château est une possession des Montesquiu qui rendent hommage au comte de Roussillon.
La chapelle, de type préroman, de forme rectangulaire, qui a été remaniée, devait probablement être intégrée dans le château et lui a donné son nom. A quelques mètres, on trouve les restes du....
les photos de Guy sont consultables...

 

Le dimanche 10 mai 2015 - Le Pech d'Auroux** (940 m) et les gorges de Galamus

image Le pech d'Auroux, bien que peu connu, est l'un des plus beaux belvédères des Corbières. Il est situé entre les gorges de Galamus, que nous emprunterons et le château de Peyrepertuse. La route des gorges, ouverte en 1890, et creusée littéralement dans la roche, fait partie des grands ouvrages d'art: elle mérite à elle seule le détour à pied. Mais nous sommes aussi en plein cœur du Pays Cathare, et nous cheminerons sur des sentiers qui lors de l'inquisition ont servi aux derniers "bonshommes" (religieux cathares) à fuir et trouver refuge dans la plaine du Roussillon, alors terre d'asile et de tolérance. Le printemps est la bonne période pour apprécier ces paysages, à la lisière des influences méditerranéennes et océaniques, des garrigues sauvages aux prés verdoyants et apprécier sur un angle différent nos belles Pyrénées.
les photos de Gilles sont consultables...

 

le Dimanche le 3 mai 2015 Le mont Capell**

image Selon Lluis Basseda, le nom de Cerdans serait un vestige de lointaines populations autochtones. Le Vallespir, avec toute la région pyrénéo-catalane du Segre au Tech, faisait partie à l’époque Ibère du pays des Kerretes (=habitants des montagnes). Ce pays est devenu sous les romains au IIe siècle av J.-C. le Pagus Keretania puis la Cerdanya.
Plus tard lors de la création des comtés carolingiens, la Cerdagne fut réduite au seul bassin du Haut Segre et le Haut Tech se trouva rattaché au comté de Besalù...
...St Laurent de Cerdans :
L’évolution démographique du village reflète les différentes périodes d’activité. En 1515 il y avait 22 feux (ou foyers d’habitation qui équivaut en moyenne à 4 habitants) puis en 1732, 251 feux coïncidant avec la création de nombreuses forges à la fin du siècle précédent. En 1793 la population passe à 405 feux (en 1806 : 1728 hab) correspondant à la pleine activité des forges et ce jusqu’en 1851 (où l’on recense 2412 hab).
A partir de la seconde moitié du XIXe s les forges catalanes amorcent leur déclin, victimes du progrès industriel. C’est vers 1860 que venant d’Espagne l’industrie de la sandale fut introduite à St Laurent...
les photos de Guy sont consultables...

 

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76
haut de page
version php = 7.2.23    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 61738 Nb de visiteurs aujourdhui: 5 Nb visiteurs connectés: 2
On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...