soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mardi 18 juin 2024    Nous fêtons les : Cassandra - Cassandre - Léonce -   Demain : Gervais - Gervaise - Micheline - Romuald -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec souvent une grillade proposée sur aire aménagée en période autorisée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 Jean 06 63 80 33 35
Daniel 06 67 39 17 10 Dominique06 35 31 37 54

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire directement à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Dans les deux cas un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la randonnée est exigé.
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57

le Dimanche 15 novembre 2015 LE PLA DE MEZERAC**

image Les Corbières maritimes
La campagne témoigne d’une intense activité viticole où les vignes durement conquises sur la garrigue se mêlent aux vestiges du temps pastoral. Le paysage se peuple progressivement de murets, d’enclos et de vignes.
La garrigue n’est qu’un amas informe de rochers et de buissons. Elle renferme une faune et une flore extrêmement variées. On a recensé dans la zone méditerranéenne plus de 2300 plantes différentes.
La région était peuplée de forêts. L’homme s’est sédentarisé il y a plus de 6000 ans et a transformé petit à petit le paysage. Il a défriché, brûlé et épierré les parcelles utilisables.
Les boscatiers (bûcherons) prélevaient le bois pour le chauffage, la menuiserie, les petites industries locales (teintureries, fours à chaux et fours à plâtre) ; les verriers utilisaient le bois ou le charbon de bois. Les ruscaïres récoltaient les écorces de chêne pour en tirer le tan et les substances colorantes.
Avant la Révolution, les Corbières comptaient plus d’un million de chèvres et de moutons.
La déforestation progressive a permis l’apparition d’espèces végétales nouvelles au gré des grains emportés par le vent ou les oiseaux. La végétation initiale a fait place à des espèces du sud et avec elles, ont tenté des stratégies pour se défendre contre la canicule et la dent des troupeaux : thym, romarin, euphorbes….

 

Le Dimanche 08 novembre 2015 Le Puig de la Muntanyeta*** (2436m)

image « Le Galba » longue vallée glaciaire est considérée par nombre de randonneurs comme la plus belle de la région et l’une des plus belles des Pyrénées.
Voie de passage vers l’Ariège,les paysans faisaient passer leurs troupeaux à la Porteille d’Orlu, à près de 2200 m d’altitude, pour aller les vendre à la foire d’Ax-les-Thermes.
Ses multiples vallons secrets où se réfugient marmottes et isards,sont un enchantement pour le promeneur.
Celui-ci, au débouché de la vallée, sera séduit par la beauté du site des Camporells et accompagné du regard bienveillant du pic de la Muntanyeta.

 

Dimanche 1er novembre 2015 Opoul - Les gorges dels Vivers**

image Cette balade propose la découverte d’un château fort s’inscrivant dans un univers où le calcaire est roi, avec en prime un formidable panorama sur la mer, les étangs et tout le pays catalan. C’est aussi une grande boucle, au cœur du relief karstique, à la rencontre de la forêt domaniale d’Opoul et de spectaculaires défilés en l’occurrence dels Vivers. Assurément c’est un site à découvrir au royaume du minéral.
C’est à partir de la seconde moitié du XIIIème siècle que l’oppidum d’Opoul va connaître son heure de gloire et jouer un rôle durant deux siècles dans l’histoire de la région. Depuis 1172, le comté du Roussillon était rattaché au royaume d’Aragon dont la frontière nord fut officiellement fixée à Salses. En réalité, elle passait plus au nord, sur la ligne de crêtes qui borde Opoul et Perillos.
Face à l’expansion française, au nord des Corbières, le roi d’Aragon Jacques 1er organisa rapidement la défense du Roussillon. Après avoir repris aux musulmans, Valence et les Baléares, où il acquit le surnom de Conquérant, il se rendit à Perpignan et......

 

Dimanche 25 octobre 2015 randonnée gastronomique et le Pic Cogolló** (1469 m)

image Après les sommets et les crêtes de haute-montagne, le POT vous convie dans des contrées plus accessibles, mais non moins plaisantes. Le Cogolló permet de profiter des contreforts du Canigou, avec son histoire chargée de souvenirs : d’anciennes bergeries, la stèle en mémoire du maquis du résistant Henri Barbusse. Tout le long, nous pourrons apprécier des paysages variés et des points de vue intéressants. Enfin, cerise sur le gâteau, une bonne table sur notre chemin au sympathique Café de l’Union.

 

Dimanche le 18 octobre 2015 CHEZ LES BELLASTRUCS**

image Le château de Belesta est construit sur un éperon rocheux sur lequel est adossé le village. Un village dont le vaste territoire a vu pousser des millions de ceps de vigne qui en font aujourd’hui la renommée. La découverte en 1983 dans la grotte de la Cauna, de vestiges datant du néolithique moyen (4300-3500 av. J.-C.) confirme que le territoire de Belesta était habité dans des temps reculés. C’est la plus ancienne sépulture collective connue dans le Midi de la France...

 

Samedi 10 et dimanche 11 octobre 2015 Le Puig de Font Viva*** 2673m

image La rando démarre du col de Puymorens par la piste en direction de la Coma d’en Garcia.
Nous l’abandonnerons rapidement quelques centaines de mètres plus loin pour suivre à flanc un autre chemin d’exploitation filant vers le sud-est. Après trente minutes de marche, à l’aplomb du village de Porté, nous nous engagerons sur le versant nord du Rec de Cortal Rossó, vallée cachée où, dans sa partie amont, le torrent hésitant dans ses méandres, cherche son inspiration vers l’aval. Il n’en sera pas de même pour nous, qui gravirons le ravin à saute-ruisseau jusqu’à la Portella de Lanós. Plus que 200 mètres et nous voilà pilepoil à l’heure du repas sur le Font Viva, belvédère idéal sur le plus grand lac des Pyrénées françaises.
De retour à la Portella, nous nous orienterons vers l’étang de la Coma d’Or depuis lequel, par des sentes sauvages et quelques petites remontées gentillettes, nous bouclerons l’itinéraire par la Cresta dels Llosers, livre ouvert vers le ciel dont les milliers de pages d’ardoise bleutée tinteront sous nos pas.

Versants ensoleillés, vallée sauvage, cols herbeux, pic belvédère, lacs bleus et crêtes lumineuses, voilà le programme !
des photos sont consultables...

 

Le dimanche 4 octobre 2015 Leca - le refuge de la Devesa**

image L’activité du fer- l’exploitation, transfert et transformation- a marqué les lieux de vie du massif du Canigou pendant plus de 20 siècles. Aujourd’hui de nombreux vestiges nous rappellent ce glorieux passé, ancré dans la mémoire collective.
L’exploitation a induit en effet la création d’un système d’ouvrages diffus : carrières à ciel ouvert, puis galeries, fours de grillage, voies ferrées, plans inclinés, trémies…Dans les villages et vallées, toutes les ressources locales ont été mises à contribution : torrents, forêts, cultures et …hommes, charbonniers, muletiers, mineurs, forgerons, transporteurs faisaient vivre des familles entières.
Au milieu du XXème siècle, cette industrie n’a pu soutenir la concurrence étrangère. Les mines ont fermé et, pour les villages, ce fut la fin d’une époque prospère...

les photos sont en ligne...

 

les 26 et 27 septembre 2015 LA SERRA DE LES XEMENEIES***

image Rassurez-vous, nous n’allons ni ramoner, ni faire du feu dans cet environnement : il s’agit de joindre un massif proche du Carlit qui doit son nom à sa configuration offrant une succession de cheminées.
Le départ se situe au terminus de la Vallée du Passet à Porté-Puymorens. En suivant le sentier en rive gauche, après un petit refuge, on atteint un embranchement. On quitte alors le chemin qui mène au Lanòs (Lanoux) et par la droite, une rapide montée nous conduit au Bac de Coll Roig (col Rouge).
En gravissant la moraine qui le longe, deux lacs (Llacs de Coma d’Orlu) sont accessibles dans un joli cirque à 2500m.
Pour les amateurs de vues panoramiques, une petite montée (200m) jusqu’à la crête de la Serra de les Xemeneies les comblera au centuple de l’effort consenti avant de rejoindre le lac supérieur pour pique-niquer
les photos de Bernard et de Danielle sont consultables...

 

Dimanche 20 septembre 2015 Laroque des Albères*

image La 1ère mention du lieu de La Roca remonte à 854 ; la terre revient à un certain Frusindi. Roca désignait d’abord un grand rocher, puis avant le Xe s un grand rocher aménagé en réduit défensif, enfin le château fort construit sur ce rocher.
Le château primitif et le domaine portaient le nom de Frusind, sans doute celui du fondateur à l’époque franque.
Au XIIe s, le Comte d’Empuries-Rossello y fit bâtir une forteresse nouvelle d’où les termes de Castro et Roca comtal. Dès lors, le lieu ne fut plus appelé que La Roca, Frusind étant oublié...

 

Weekend du 12 et 13 septembre, randonnée aux étangs de Madides, en Ariège*** avec hébergement en gîte

image L’Ariège, pays de montagne aux paysages enchanteurs, de villages typiques aux formes harmonieuses. Terre sauvage dont la nature généreuse incite à l’aventure : découvrir les sentes, observer, chevaucher les éboulis, franchir les cours d’eaux…
La vallée qui guidera nos pas nous emmènera vers cinq étangs, cinq joyaux de la nature enchâssés dans leurs parures de pierres empilées et découpées, elles-mêmes ceinturés de parois vertigineuses. De Mérens à la présasse ; du captage à la jasse de Madides ; d’un étang à l’autre. Le dernier étang fera face à la porteille de Madides, lançant un défi au randonneur : chiche ! Là s’arrêteront nos pas…
quelques photos sont en ligne...

 

version php = 8.1.29    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 260443 Nb de visiteurs aujourdhui: 75 Nb visiteurs connectés: 6 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...