soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mardi 16 juillet 2024    Nous fêtons les : Carmen - Elvire - ND Mt Carmel -   Demain : Arlette - Carole - Caroline - Charline - Charlotte - Marcelline - Victoria -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec souvent une grillade proposée sur aire aménagée en période autorisée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 Jean 06 63 80 33 35
Daniel 06 67 39 17 10 Dominique06 35 31 37 54

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire directement à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Dans les deux cas un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la randonnée est exigé.
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57

Dimanche 9 mai 2021 - Prats de Mollo - Le col des Miracles**

image

Pratum est mentionné pour la 1ère fois dans les textes en 878. La première agglomération « vila vella » se développe au pied d’une cella (cellule) bénédictine et d’un castrum ou «palau » bâti par le comte de Besalù pour y séjourner l’été.
C’est entre 984 et 988 que l’église, dédiée aux saintes Juste et Ruffine, est consacrée par l’évêque d’Elne Hildesind en présence d’Oliba comte de Besalù. Aucun vestige de l’église primitive n’est parvenu jusqu’à nous car la construction sur son emplacement au XIIIe siècle d’une église romane puis au XVIIe siècle (de 1643 à 1681) d’une église plus vaste a entraîné sa complète disparition. Ne subsiste qu’une grande cuve monolithe de granit qui sert de fonds baptismaux.
En 1245 une nouvelle église de style roman sera consacrée par l’évêque d’Elne Bernard Berga.
Prats verra son destin changer au fil du temps et des différents seigneurs qui se succéderont entre 1111 et 1344. De village agro-pastoral de montagne elle deviendra une ville royale, franche, marchande, consulaire, fortifiée et industrieuse.
D’abord sous l’autorité du comte de Cerdagne, Prats de Mollo passe sous la tutelle des comtes de Besalù. Lorsque le dernier comte de Besalù meurt sans descendance en 1111, son héritage est capté par le comte de Barcelone qui devient par alliance roi d’Aragon. Enfin le royaume de Majorque est créé (1276-1344) en faveur de son fils cadet par le roi Jacques 1er d’Aragon. A sa disparition en 1344 le Vallespir réintégrera le royaume d’Aragon....

lien(s) : Descriptif

Dimanche 28 mars 2021 - Vinça

image
Il y avait déjà un château à Vinçà au Xème siècle puisqu’il fut donné au monastère de Sant Pere de Roda par le comte Seniofred en 939 « … Castro Vinsano in locum quem vocant Villela… ».
Bernard Alart a trouvé mention d’une forcia en 1019, mais le village prit vite de l’importance, beaucoup de maisons avaient débordé à l’extérieur. Aussi en 1245, le roi Jacques 1er d’Aragon affranchit à perpétuité les habitants de Vinçà de tous droits d’exorquia1, cugucia2 et intestia3 à la condition qu’ils construiront et feront à leurs frais toute l’enceinte fortifiée de cette ville de telle sorte qu’elle soit entièrement entourée de murs.
Le castrum Vinsanum devint villa Vincanum (950), Vinzanum (982),Vincianum (1009) et le nom de Vinçà, apparaît au XIVe siècle.
Une bonne partie de l’enceinte édifiée en 1245 subsiste encore mais elle n’a conservé que deux portails sur les quatre érigés à l’origine. : celui de Domanova ou dels Barris (des faubourgs) et celui de Marcevol.
Les faubourgs extérieurs furent fortifiés à leur tour à partir de 1330, par une seconde enceinte d’assez faible consistance et un profond fossé recevra les eaux du Real détournées de son cours naturel.
Vinçà devient ville royale lorsque les comtés de Roussillon et de Cerdagne-Conflent sont intégrés dans le royaume d’Aragon en 1172.Vinçà relève alors du domaine royal jusqu’en 1356.
Pierre IV d’Aragon avait eu de son 1er mariage avec Marie de Navarre, deux filles : l’une Constancia, épouse Frédéric II, roi de Sicile, la seconde, Joana, était née à Barcelone le 7 11 1344.
Le roi donne aux deux Infantes, les seigneuries de Vinçà, Clayra et de Sant Llorenç de la Salanque, dont Joana devint seule propriétaire après le mariage de sa soeur.
En 1372, elle épousa Joan, comte d’Empories, qui fut presque continuellement en guerre avec son beau-père et avec le successeur de celui-ci, Joan 1er d’Aragon. Joana mourut en 1384 désignant comme héritier son second fils Pierre d’Empories....
Pour se renseigner, tél à : Jean-François 04 68 56 81 03 / 06 20 40 63 05

lien(s) : Descriptif de la rando

Dimanche 21 mars 2021 - Le Roc Colom ( 2507m) *** - Raquettes

image
A la recherche de la neige perdue, c’est avec une classique des classiques que je vous propose de «raquetter» ce dimanche.
Parvenir au vaste Pla Segala, c’est déjà profiter d’un panorama qui s’étend des pics Cerdans au Roussillon en passant par le Madres, avec en arrière-plan les Corbières.
Mais, toujours sous l’oeil malicieux du Canigó. Grimper à «l’étage supérieur», c’est accéder à une vision splendide de l’Espagne et du Vallespir, depuis le Roc Colom où la frontière bifurque au Sud...

 

14 mars 2021 - Calce** (en remplacement d'Estagel)

image Circuit en partant de Calce pour aller à Las Founts, un mas fortifié, ce lieu mérite d'être connu.

Avec sa tour crénelée et ses fortifications, le «Mas de les Fonts» tient en fait plus du château médiéval que du mas catalan classique.
Ce site isolé a vécu une longue histoire ...


lien(s) : rando de Calce : descriptif

Dimanche 7 mars 2021 - Pic de Mortiers*** (2605m) en raquettes

image
Nous partirons de la station de Formiguères (1763 m), pour atteindre la Serra de Mauri (2392 m). Puis nous suivrons le tracé du GR Tour des Pérics. Du haut du Mortiers remarquable vue à 360° sur les sommets de l’Ariège, le Pic de l’homme mort et sur les Pérics. Retour par le même itinéraire avec une petite variante par le col de l’homme mort.
Pour ceux qui ont une luge pelle à neige nous vous assurons quelques descentes amusantes.

 

Dimanche 28 février 2021 Du pont du Diable au pont de Reynes*

image Le site de Reynès était déjà habité entre le néolithique (-5000 av J-C) et le chalcolithique (-2000 av J-C).Des fouilles archéologiques à la Cova de la Dona ont permis de trouver des fragments de poteries, une petite hache de pierre verte polie, des éléments d’un ou plusieurs colliers et un poinçon en os poli.
Un dolmen, pillé et ruiné, est signalé dans le nord de la commune au lieu-dit Camp d’En Seris non loin de la chapelle Notre Dame de la Roure.
Durant la domination romaine, il était une étape sur la Via Vallespiri qui reliait la plaine aux thermes d’Aquae Calidae (Amélie-les-Bains).
Reynès comporte une multitude de lieux-dits : le village proprement dit et plusieurs hameaux : le Pont, Le Vila, Saint-Paul, La Cabanasse, La Farga… et le tout récent Vert-Vallon.
La mention la plus ancienne du site de Reynès date de 988, sur un acte de donation d’une vigne au monastère d’Arles. Le Vallespir faisait alors partie du comté de Besalù.
Le petit village de Reynès est groupé à la base méridionale d’un cône, isolé au milieu de la vallée, entre les ruisseaux de Can Guillet et du Llargo. C’est au sommet de ce cône que veillait le château, comme en témoigne un reste de mur très épais, long de 7 à 8 m, percé de deux petites ouvertures en forme de meurtrière rustique.
Beaucoup plus bas, dominant de peu la maison la plus haute du village, on voit une très grande bâtisse en ruines, étayée de solides contreforts, percée de fenêtres rectangulaires en pierre de taille ; celle-ci est désignée comme étant lo castell.
Comme de nombreux villages à cette période, Reynès était protégé par un château construit au XIe siècle et appartenant au comte de Besalu. En 1111, le comté fut intégré à la maison des comtes de Barcelone puis par mariage dépendra du comte-roi d’Aragon.
La généalogie des seigneurs de Reynès nous est inconnue, si ce n’est un dénommé Alexis d’Albert qui, en 1600 accorde la construction d’une forge (d’où le vocable Farga de Reiners)...

lien(s) : Descriptif

Dimanche 21 février 2021 - Pic du Bernard Sauvage*** - Raquettes

Le pic du Bernard Sauvage au départ du Col de Jau par la Glèbe en remplacement du Pilo de la Miranda

Le couvre-feu nous impose des gymnastiques horaires et l’adaptation de nos
randonnées. Le massif du Madres répond à ces exigences, avec l’avantage d’être une
valeur sûre quant à la neige. Nous partirons de l’ancienne station de ski du col de
Jau, puis nous monterons vers le refuge du Callau, malheureusement à l’abandon. De
là, d’anciens chemins d’estives nous mèneront jusqu’à l’orri de la Rouquette, et la
crête nous guidera vers le Piló de la Mirande, en passant par le pic de la Roqueta (ou
Rouquette). Sur les hauteurs, la position avancée du massif nous permettra
d’apprécier la vue dégagée, si la tendance météo se confirme.

 

dimanche 14 février Autour de La Palme* (11)

image
Le nom découlerait de l’ancien occitan qui désignait une taxe dont devaient s’acquitter ceux qui souhaitaient pêcher sur les terres du seigneur. Le village se trouve au bord d’un étang. Il est cité sous l’appellation Palma dans un document de 814.
Il existe une autre thèse qui fait dériver le toponyme du latin palma (= branches, jeunes bois).
Durant la préhistoire et durant l’Antiquité, le cordon littoral sableux qui cerne l’étang de La Palme n’était pas encore formé. Le site de l’actuel village se trouvait donc en bordure de mer.
Dès 805, Charlemagne fit don du site de l’actuel village à la prestigieuse abbaye bénédictine de Lagrasse. A la même époque le lieu-dit Saint Pancrace devint le fief de la maison seigneuriale de Narbonne.
Des textes datant de 814 attestent de l’existence d’un lieu de culte « palma cella » dédié à Saint Jean l’Evangéliste. Au XIe siècle un château appartenant à la puissance ecclésiastique fut construit près de l’église Saint Jean. Il aurait abrité un prieuré bénédictin dépendant de l’abbaye de Lagrasse.
Le village s’est constitué au XIIe siècle autour de ce lieu de prière. La petite chapelle s’avéra trop petite pour dispenser le besoin de spiritualité locale. C’est ainsi que l’église actuelle fut appelée à remplacer le vieil édifice. Sa consécration intervint en 1147.
En 1206 le vicomte de Narbonne aurait donné en fief le site de Saint Pancrace à un certain Amiel d’Auriac. Ce dernier était apparenté à la puissante famille seigneuriale de Termes. Il reste encore en ce lieu une chapelle du Xe siècle.
L’actuel territoire de la commune était partagé entre deux seigneurs l’abbé de Lagrasse et Amiel d’Auriac.
La croisade des Albigeois (1209-1213 et 1226-1229) épargne La Palme. La protection de l’archevêque s’avéra déterminante. Le village devint le siège d’un archiprêtré en 1254 qu’il perdra le siècle suivant au profit de Roquefort les Corbières (1318)....
[rouge]Pour se

lien(s) : Descriptif

Dimanche 07 février 2021 - Prats-Balaguer 1309m / Col Mitjà 2367m***

image
Nous monterons par le sentier qui contourne le pic de Cucurucull (1885 m), il monte d’une façon soutenue mais régulière dans un très joli sous bois. Arrivés aux collets d’Avall où la vue s’élargit sur les sommets alentour, nous poursuivrons sur la piste pour arriver au col Mitjà.

 

Dimanche 31 janvier 2021 Le Pic de Ginebre en raquettes*** ( 2382m)

image
Je vous propose ce dimanche une randonnée dans le Donezan en traversant des lieux bien connus des touristes l’été mais qui en hiver retrouvent leur isolement d’origine.
Nos pas nous conduiront le long de la route forestière de Prat d’Encoille vers le Pré de Jasse Claude où une rapide montée nous permettra d’admirer l’Etang de Quérigut petit bijou bien caché dans la forêt.
A ce moment là et suivant la forme de chacun, la montée sur la crête menant au pic de Ginèvre sera source de plaisir pour certains ou d’effor physique pour d’autres...

 

version php = 8.1.29    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 263205 Nb de visiteurs aujourdhui: 71 Nb visiteurs connectés: 1 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...