soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le samedi 04 décembre 2021    Nous fêtons les : Ada - Adnette - Barban - Barbara - Barbe - Barberine - Barbie -   Demain : Gérald - Géraldine -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)
Deux niveaux sont proposés :

  • Groupe montagnards : 6 à  8 heures de marche, dénivelé positif d'environ 1000 mètres. Raquettes / crampons en période hivernale.
  • Groupe randonneurs : 4 à  6 heures de marche, dénivelé de 100 à  400 mètres, avec généralement une grillade proposée lors de la pause méridienne.

Ces randonnées se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.
Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

!Pour participer à  une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée .

Didier 06 45 67 54 42 - Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00 - Cathy 06 52 14 10 16
Jean A 06 63 80 33 35 - Daniel 06 67 39 17 10 - Jean D 06 72 78 26 58 -

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à  l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à  Vent à  Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à  titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à  cette randonnée (3 euros), soit de souscrire à  la cotisation annuelle incluant la licence (35 euros)
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons habituellement le covoiturage.


Liens : Chants d'oiseaux - Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Dimanche 28 mars 2021 - Vinça

image
Il y avait déjà un château à Vinçà au Xème siècle puisqu’il fut donné au monastère de Sant Pere de Roda par le comte Seniofred en 939 « … Castro Vinsano in locum quem vocant Villela… ».
Bernard Alart a trouvé mention d’une forcia en 1019, mais le village prit vite de l’importance, beaucoup de maisons avaient débordé à l’extérieur. Aussi en 1245, le roi Jacques 1er d’Aragon affranchit à perpétuité les habitants de Vinçà de tous droits d’exorquia1, cugucia2 et intestia3 à la condition qu’ils construiront et feront à leurs frais toute l’enceinte fortifiée de cette ville de telle sorte qu’elle soit entièrement entourée de murs.
Le castrum Vinsanum devint villa Vincanum (950), Vinzanum (982),Vincianum (1009) et le nom de Vinçà, apparaît au XIVe siècle.
Une bonne partie de l’enceinte édifiée en 1245 subsiste encore mais elle n’a conservé que deux portails sur les quatre érigés à l’origine. : celui de Domanova ou dels Barris (des faubourgs) et celui de Marcevol.
Les faubourgs extérieurs furent fortifiés à leur tour à partir de 1330, par une seconde enceinte d’assez faible consistance et un profond fossé recevra les eaux du Real détournées de son cours naturel.
Vinçà devient ville royale lorsque les comtés de Roussillon et de Cerdagne-Conflent sont intégrés dans le royaume d’Aragon en 1172.Vinçà relève alors du domaine royal jusqu’en 1356.
Pierre IV d’Aragon avait eu de son 1er mariage avec Marie de Navarre, deux filles : l’une Constancia, épouse Frédéric II, roi de Sicile, la seconde, Joana, était née à Barcelone le 7 11 1344.
Le roi donne aux deux Infantes, les seigneuries de Vinçà, Clayra et de Sant Llorenç de la Salanque, dont Joana devint seule propriétaire après le mariage de sa soeur.
En 1372, elle épousa Joan, comte d’Empories, qui fut presque continuellement en guerre avec son beau-père et avec le successeur de celui-ci, Joan 1er d’Aragon. Joana mourut en 1384 désignant comme héritier son second fils Pierre d’Empories....
Pour se renseigner, tél à : Jean-François 04 68 56 81 03 / 06 20 40 63 05

lien(s) : Descriptif de la rando

Dimanche 21 mars 2021 - Le Roc Colom ( 2507m) *** - Raquettes

image
A la recherche de la neige perdue, c’est avec une classique des classiques que je vous propose de «raquetter» ce dimanche.
Parvenir au vaste Pla Segala, c’est déjà profiter d’un panorama qui s’étend des pics Cerdans au Roussillon en passant par le Madres, avec en arrière-plan les Corbières.
Mais, toujours sous l’oeil malicieux du Canigó. Grimper à «l’étage supérieur», c’est accéder à une vision splendide de l’Espagne et du Vallespir, depuis le Roc Colom où la frontière bifurque au Sud...

 

14 mars 2021 - Calce** (en remplacement d'Estagel)

image Circuit en partant de Calce pour aller à Las Founts, un mas fortifié, ce lieu mérite d'être connu.

Avec sa tour crénelée et ses fortifications, le «Mas de les Fonts» tient en fait plus du château médiéval que du mas catalan classique.
Ce site isolé a vécu une longue histoire ...


lien(s) : rando de Calce : descriptif

Dimanche 7 mars 2021 - Pic de Mortiers*** (2605m) en raquettes

image
Nous partirons de la station de Formiguères (1763 m), pour atteindre la Serra de Mauri (2392 m). Puis nous suivrons le tracé du GR Tour des Pérics. Du haut du Mortiers remarquable vue à 360° sur les sommets de l’Ariège, le Pic de l’homme mort et sur les Pérics. Retour par le même itinéraire avec une petite variante par le col de l’homme mort.
Pour ceux qui ont une luge pelle à neige nous vous assurons quelques descentes amusantes.

 

Dimanche 28 février 2021 Du pont du Diable au pont de Reynes*

image Le site de Reynès était déjà habité entre le néolithique (-5000 av J-C) et le chalcolithique (-2000 av J-C).Des fouilles archéologiques à la Cova de la Dona ont permis de trouver des fragments de poteries, une petite hache de pierre verte polie, des éléments d’un ou plusieurs colliers et un poinçon en os poli.
Un dolmen, pillé et ruiné, est signalé dans le nord de la commune au lieu-dit Camp d’En Seris non loin de la chapelle Notre Dame de la Roure.
Durant la domination romaine, il était une étape sur la Via Vallespiri qui reliait la plaine aux thermes d’Aquae Calidae (Amélie-les-Bains).
Reynès comporte une multitude de lieux-dits : le village proprement dit et plusieurs hameaux : le Pont, Le Vila, Saint-Paul, La Cabanasse, La Farga… et le tout récent Vert-Vallon.
La mention la plus ancienne du site de Reynès date de 988, sur un acte de donation d’une vigne au monastère d’Arles. Le Vallespir faisait alors partie du comté de Besalù.
Le petit village de Reynès est groupé à la base méridionale d’un cône, isolé au milieu de la vallée, entre les ruisseaux de Can Guillet et du Llargo. C’est au sommet de ce cône que veillait le château, comme en témoigne un reste de mur très épais, long de 7 à 8 m, percé de deux petites ouvertures en forme de meurtrière rustique.
Beaucoup plus bas, dominant de peu la maison la plus haute du village, on voit une très grande bâtisse en ruines, étayée de solides contreforts, percée de fenêtres rectangulaires en pierre de taille ; celle-ci est désignée comme étant lo castell.
Comme de nombreux villages à cette période, Reynès était protégé par un château construit au XIe siècle et appartenant au comte de Besalu. En 1111, le comté fut intégré à la maison des comtes de Barcelone puis par mariage dépendra du comte-roi d’Aragon.
La généalogie des seigneurs de Reynès nous est inconnue, si ce n’est un dénommé Alexis d’Albert qui, en 1600 accorde la construction d’une forge (d’où le vocable Farga de Reiners)...

lien(s) : Descriptif

version php = 7.4.25    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 167818 Nb de visiteurs aujourdhui: 65 Nb visiteurs connectés: 1 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...