soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le mercredi 21 octobre 2020    Nous fêtons les : Céline - Ursula - Ursule -   Demain : Élodie - Salomé -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)

Deux niveaux sont proposés:


Celles ci se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.

Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

?Pour participer à une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée :

Didier 06 45 67 54 42 – Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 – Jean A 06 63 80 33 35 – Daniel 06 67 39 17 10 - Jean D 06 72 78 26 58

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à cette randonnée (3 euros), soit de souscrire à la licence annuelle (35 euros)
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons bien évidemment le covoiturage.


Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT - Généalogie catalane partielle -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83

Le dimanche 5 octobre 2014 Les Corbières maritimes : Rocafort - La pastoralité

image La 1ère mention du lieu sous la forme de « Rocafort » remonte à l’an 1141. C’est en 1219 qu’est évoqué le « castrum » de Roquefort
Le village de Roquefort, situé au pied de l’impressionnante falaise dite « La Roque » et sur le passage de la voie domitienne, couvre un vaste territoire de 4544 ha ; il s’étale depuis La Roque jusqu’aux premières murettes du vignoble. Sa cuvette à vocation essentiellement céréalière jusqu'au XIXe siècle ondule à présent sous une mer de vignes et produit de riches et étonnantes cuvées Corbières.
Roquefort, c’est avant tout plus de trois quarts de la superficie communale en garrigue et de nombreux vestiges de la civilisation agro-pastorale. 6000 ans de pastoralisme ont façonné ses paysages. Le sentier nous permettra de découvrir quelques aménagements de tous ces bergers (grotte bergerie, grotte refuge, capitelles, enclos, puits,…) et artisans des garrigues que furent les boscatiers, charbonniers et chaufourniers.
Ce circuit dans sa plus grande partie offre une vue immense sur la côte méditerranéenne, la chaîne des Pyrénées et la Montagne Noire...
les photos de Guy sont consultables

 

Le dimanche 28 septembre 2014 - le chemin des Garde-pêche au départ de la Bollosa **

image L’ascension commence au parking des Bouillouses en direction des étangs de même nom dans un paysage granitique.
Après les étangs de Vivés puis des Dougnes, on s’élève jusqu’à celui de Castellà où nous quittons le sentier balisé pour un cheminement cairné qui nous permet d’atteindre le Pla du Carlit.
De cette crête, la vue sur le Lanous est inoubliable.
Sur la droite, une vallée suspendue et sauvage s’offre pour la descente. Elle se termine par un verrou praticable à l’aplomb de l’étang du Reco en balcon dans la vallée de la Grave.
C’est en suivant la Têt que l’on rejoint le lac des Bouillouses et le parking.
Cette boucle panoramique permet aux garde-pêche une surveillance à distance de tous les lacs environnants, à condition que le temps soit dégagé, évidemment….
les photos sont consultables

 

Le dimanche 21 septembre 2014 - Le Pic de la Pelade ***

image Après les randonnées montagnardes de la rentrée, nous allons cheminer vers des contrées moins abruptes, mais non moins sauvages, dans les Garrotxes. Sansa, charmant village, est une entrée naturelle du Madres. Ce massif, isolé, est riche d’une faune variée, protégée par de nombreuses réserves naturelles. Nous entrons dans la saison du brame, et la zone est réputée pour une présence nombreuse de nos amis cervidés, nettement plus appréciable que celle des patous. Et le sommet, malgré son altitude relativement modeste offre une très belle vue à 360 °. Avant que les premiers coups de boutoir de l’hiver ne rendent les sommets impraticables pour la randonnée (pédestre), continuons à profiter de nos dernières journées estivales pour aller sur un sommet finalement assez peu fréquenté.

 

Dimanche 21 septembre 2014 Laroque des Albères **

image La 1ère mention du lieu de La Roca remonte à 854 ; la terre revient à un certain Frusindi. Roca désignait d’abord un grand rocher, puis avant le Xe s un grand rocher aménagé en réduit défensif, enfin le château fort construit sur ce rocher.
Le château primitif et le domaine portaient le nom de Frusind, sans doute celui du fondateur à l’époque franque.
Au XIIe s, le Comte d’Empuries-Rossello y fit bâtir une forteresse nouvelle d’où les termes de Castro et Roca comtal. Dès lors, le lieu ne fut plus appelé que La Roca, Frusind étant oublié.
Le village de Laroque des Albères s’est développé autour du château. Avant le Xème, l’habitat aggloméré était l’exception, passé l’âge féodal, il est devenu la règle. Le pôle de regroupement était la plupart du temps l’église, le castrum seigneurial en constituait un autre.
En Roussillon l’église a joué un rôle essentiel dans la fixation de l’habitat regroupé. En effet dans un contexte historique marqué par les violences féodales, les populations ont recherché la protection d’une terre consacrée.
Lors du synode de la Paix et Trêve de Dieu tenu à Toulouges en 1027, l’Eglise crée autour du lieu du culte, un espace sacré de 30 pas de rayon, intégrant le cimetière et les celliers. Cet espace a pris le nom de cellaria-cellera. Les paysans des mas alentour viennent y entreposer leurs récoltes pour les mettre à l’abri des pillages...
les photos sont consultables

 

Le samedi 13 et dimanche 14 septembre 2014 Le pic Monellet ***+

image Qui n’est pas fasciné par la beauté de cette crête en continuité du col Mitja, dont la face ouest, offerte au regard depuis la route nationale 116 lui donne des allures de Pyrénées centrales ? Séparant la vallée de la Carança et celle de la Riberola (ou de l’Orri), cette succession de pics et de cols est un plaisir pour les yeux autant que pour les jambes pour celui qui la parcourt…
Situé à mi-chemin de ce bel itinéraire aérien, le pic Monellet sera notre destination.
La piste menant à la retenue d’eau est dégradée. Néanmoins elle reste encore praticable aux véhicule de tourisme et ceux qui le souhaitent pourront l’utiliser avec précautions et transporter le sac et le matériel de ceux qui préfèreront laisser sagement leur véhicule à Prats-Balaguer et utiliser le sentier pour relier Aixeques.
Ensemble, en moins d’une demi-heure, nous atteindrons alors la Jaça de Formigueres située un peu plus en amont dans la vallée et établirons le campement pour la nuit.
C’est de ce lieu isolé du monde d’où débutera notre ascension à la fraîcheur du matin via le Serrat de la Xemeneia.
les photos sont en ligne

 

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83
haut de page
version php = 7.2.34    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 112182 Nb de visiteurs aujourdhui: 91 Nb visiteurs connectés: 6 - Referencement Google On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...