soleil

Pot-Rando'club à Perpignan,

Nous sommes le jeudi 23 novembre 2017

le Pot-Rando, amicale de randonneurs.

Image aléatoire

Le POT Rando est une association de randonneurs épris de nature.
Il est composé de deux sections proposant chacune un niveau de difficultés différent. Les randonnées ont lieu généralement le dimanche ou le weekend sur tous les massifs du département, dans l'Aude, l'Ariège ou en Catalogne et plus exceptionnellement dans les Pyrénées centrales et au-delà...


- 1er groupe : sorties conviviales accessibles à tous, de 4 à 5 heures de marche.
Une place importante est laissée à l'histoire locale.
Les pauses et le repas de midi (avec grillade la plupart du temps) ne sont pas négligés.
Le départ est fixé habituellement entre 8h30 et 9h00.



- 2ème groupe : Sorties plus physiques, de 5 à 8 heures de marche.
En période d'hiver, parcours en raquettes quand l'enneigement le permet.
Parfois sorties sur deux jours avec nuit en refuge, en gîte ou en bivouac. Dans ce cas, ceux qui le souhaitent peuvent généralement rejoindre le groupe le dimanche matin.
Départ vers 7h00

Chacun des sept organisateurs propose à tour de rôle une randonnée originale sortant des "sentiers battus".
La participation aux sorties implique soit l'adhésion annuelle au club incluant la licence (35 €), soit, dans un premier temps, l'assurance journalière de 3 € (Carte d'initiative Populaire).
Sauf exception, le rassemblement pour le départ a lieu à la piscine du Moulin à Vent. Il est possible de covoiturer.
S'il le souhaite, chaque adhérent ou visiteur reçoit par courriel le programme de la prochaine sortie, avec l’indication de son degré de difficulté, du temps de marche, du dénivelé...
Pour une première participation, il est souhaitable de contacter l'organisateur de la sortie...

pour toute précision complémentaire n'hésitez pas à contacter l'un des organisateurs:



Didier : 06 45 67 54 42 - Jean-François : 06 20 40 63 05 - Guillaume : 06 89 62 03 00 - Gérard : 06 79 48 20 41 - Jean : 06 63 80 33 35 - Cathy : 06 52 14 10 16
Daniel : 06 67 39 17 10 - Jean-Paul : 06 29 99 45 28

contact : Pot-Randos

Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59

Le dimanche 3 mars 2013 Etang de Bages-Sigean le golfe antique

image Durée : 5 h 00
Dénivelé : 250 m
Difficulté : facile à moyen
Conditions : licence 35 euros ou assurance journalière 3 euros
Repas : grillade : apporter apéro, vin, eau, viande…
Départ : 8 h 30 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan

Un peu d’histoire…

L’actuel étang de Bages-Sigean est le résultat de transformations naturelles et artificielles qui ont modifié la côte languedocienne au cours des siècles et qui se poursuivent toujours.
Quelques millénaires en arrière, ce littoral était très différent de celui que l’on voit maintenant : la mer pénétrait profondément dans l’actuelle plage de Narbonne formant une sorte de golfe, en partie fermée par les Iles de la Clapes, de Sainte Lucie et de Saint Martin.
D’une superficie de 20 000 ha, bien protégé des tempêtes, communiquant avec la Méditerranée par une série de larges passes, ce golfe constituait un idéal abri naturel dont les navigateurs surent profiter. Ce lieu était le théâtre d’un important commerce maritime lié au port de Narbonne, un des plus fréquentés de la Méditerranée occidentale.
Durant les périodes préromaine et romaine, les gros vaisseaux et galères s’arrêtaient aux débarcadères entourant le golfe antique (l’île de St Lucie, de l’Aude, Port la Nautique et Port Mahon). La marchandise était alors transbordée sur des barques à fond plat qui remontaient vers le port de Narbonne.
Le fleuve Atax (l’Aude) se jetait au N-O de ce golfe : Les importantes alluvions charriées firent reculer et comblèrent la partie Nord du Golfe. Les eaux, en se retirant, laissèrent de petits étangs, des marécages. Le cordon littoral ferma presque complètement le golfe ne laissant que de petits graus.
Lorsqu’au Moyen-âge, l’Aude changea son cours inférieur et déplaça son embouchure plus au Nord, l’apport d’alluvions diminua, les transformations et le comblement ralentirent. Le golfe a été séparé en 2 étangs, celui de Bages-Sigean et celui de Campignol l’Ayrolle, par la langue de terre de l’Ardillon empruntée de nos jours par 2 voies de chemin de fer et par le canal de la Robine (ancien lit de l’Aude).
Occupant aujourd’hui une superficie de 5500 ha, l’étang de Bages-Sigean communique avec la mer par le grau de Port la Nouvelle. La plupart des îles de l’ancien Golfe sont maintenant rattachées aux rivages hormis les îles du Soulier et de la Planasse. Sites protégés, les îles de la Planasse, de l’Aude et de Ste Lucie appartiennent toutes au Conservatoire du Littoral et contribuent à la richesse écologique de cet ensemble naturel. L’étang est un milieu très productif où se développent une faune et une flore spécifique au milieu saumâtre.
Dans la partie peu profonde, des salines ont été exploitées depuis la plus haute antiquité. Seuls sont encore en activité les salins de la Palme, de Gruissan et de Port la Nouvelle.
La puissance économique et la position géographique de ce carrefour stratégique décidèrent les Romains à y fonder la première colonie en Gaule : la colonia Narbo Martius et à en faire la capitale de la province conquise, la Transalpine.

C’’est sur ces lieux chargés d’histoire, autour du golfe antique, que le P.O.T. vous y invite.


 

Le Dimanche 24 février, randonnée en raquettes au dessus de Mantet

image Pendant que les bourrasques glacées (-11°) courraient samedi soir dans les rues de Mantet, nous passions une soirée bien agréable dans le confortable gîte La Cavale. Le froid encore plus mordant du petit matin et le vent toujours présent sur les crêtes nous ont aidés à utiliser le plan B. Rejoints par notre amie Cotlliurenca à l'heure du départ, nous avons choisi un itinéraire versant sud, à l'abri et bien enneigé. Après la deuxième passerelle sur le Ressec nous nous sommes engouffrés dans la forêt d'Espantellops. Arrivés sur une ante-cime de la Baga de la Portella nous avons basculé sur L'Alemany. Après moultes glissades ludiques (sur les raquettes pour les uns et sur les fesses pour les uns et les autres) nous sommes alors arrivés au refuge pour y trouver stratégiquement l'abri le temps de la pause repas. Ce n'est qu'après un long moment agréable passé près de la flamme crépitante que nous nous résignions à reprendre le GR en direction du village. Là, entre un grand bol de chocolat brûlant et quelques notes de piano, nous avons fait le bilan (qui ne pouvait être que positif) et nous nous sommes donnés rendez-vous pour la prochaine...

 

Le dimanche 17 février 2013, Randonnée à Saint Michel de Cuixà le Salver

image Le dimanche 17 février 2013, Randonnée à Saint Michel de Cuixà le Salver

Durée : 5 h 00 - Dénivelé : 620 m - Difficulté : facile à moyen
Conditions : licence 35 euros ou assurance journalière de 3 euros
Repas : grillade : apporter apéro, vin, eau, viande…
Départ : 8 h 45 au parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan

lien(s) : L'abbaye

Le dimanche 10 février, nos raquettes nous ont conduit au pic de la Mort de l'Escolà par les Esquerdes

image La rando a démarré avec quelques flocons depuis le refuge des Conques, blotti au pied de la réserve naturelle de Prats de Mollo-La Preste. Dès le Coll Baix rapidement atteint, nous dominions la haute vallée du Tech formant un cirque barré par l’imposante crête séparant le Roc Colom du Costabonne. Par le Pla de les Eugues et en même temps que le soleil, nous avons atteint les Esquerdes de Rotja, telles les vertèbres pétrifiées d’un Titan figé là pour l’éternité. Elles nous ont guidé vers la Portella de Rotjà où la cabane métallique nous a offert l'abri pour la pause méridienne la bien nommée, car curiosité géographique, nous étions en ce lieu précis sur le méridien de Paris.
Retour sur nos traces du matin.

lien(s) : refuge des Conques - Ballades en Roussillon

Le dimanche 27 janvier, randonnée raquette, depuis le col de Puymorens.

image Dénivelé : 1160 m. - Durée : 8 heures. - Niveau : Randonneur confirmé. - Équipement : bonnes chaussures, vêtements chauds, raquettes.
RDV au plus tard à 9 heures au col de Puymorens.

Dès nos pieds posés sur la neige, nous entrerons en territoire sauvage. La main de l’homme ne l’a en rien dénaturé. C’est à peine si sa présence se fait sentir par quelques constructions plus que discrètes suscitant la curiosité plus que le rejet. Jack London et Herman Melville n’aurait pour rien au monde renié cet espace naturel où l’imagination humaine ne peut que s’enflammer. Nous n’y chercherons pas d’or, pas plus que nous n’y traquerons le Léviathan. Baignés par l’univers minéral recouvert de sa livrée hivernale, nous nous fondrons dans le paysage tels de hardis voyageurs de passage incertains de leur destinée. Nous dépendrons du bon vouloir des cieux. Clémence ou courroux, notre sort en sera jeté. Nos pas n’en seront que plus décidés. Nous ne pourrons résister à l’appel de dame nature, plus fort que tout. Il ne nous en coûtera que du plaisir.
Amitiés.
Gégé.

 

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59
haut de page
version php = 7.0.25    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php:30 Stack trace: #0 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/includes/pied.php(25): include() #1 /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/accueil/afficher_page.php(342): include('/homepages/16/d...') #2 {main} thrown in /homepages/16/d358035535/htdocs/potrandos/visites/visites.php on line 30