Il y a 123 photos transférées Pot'Randos randonnées Perpignan Pyrénées Orientales raquettes - Afficher Page 1
soleil

Pot Rando'Club   à Perpignan - Randonnées, Raquettes ...

Nous sommes le samedi 23 novembre 2019    Nous fêtons les : Clément - Clémentine - Félicia - Félicie - Rachilde -   Demain : Augusta - Flora - Flore -

Pot Randos Club

Image aléatoire

Venez nous rejoindre pour randonner en toutes saisons dans nos belles Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude, Ariège, Catalogne...)

Deux niveaux sont proposés:


Celles ci se pratiquent le dimanche et parfois sur le weekend avec bivouac, refuge ou gîte.

Vous pouvez consulter le programme du semestre en cliquant sur la rubrique "Programme" en haut de la page.

Pour participer à une première sortie, veuillez préalablement prendre contact avec l'organisateur de la randonnée :

Didier 06 45 67 54 42 – Jean-François 06 20 40 63 05 - Guillaume 06 89 62 03 00
Cathy 06 52 14 10 16 – Jean 06 63 80 33 35 – Daniel 06 67 39 17 10 – Jean-Paul 06 29 99 45 28.

Ensuite, il vous suffira de vous rendre sur le lieu de rendez vous à l'heure indiquée, en principe sur le parking de la piscine du Moulin à Vent à Perpignan.
Vous choisirez alors soit, à titre d'essai, de ne prendre que l'assurance/participation à cette randonnée (3 euros), soit de souscrire à la licence annuelle (35 euros)
Pour nous rendre sur le lieu de départ de la rando, nous pratiquons bien évidemment le covoiturage.


Liens : Guide de la Nature - Flore - FSGT -
Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76

Dimanche 10 novembre 2019 - Le Hameau de Caunil et La forêt d’en Malo***

image
Le départ de la randonnée se fera à la sortie du hameau de Caunil au parking sur la gauche (850m alt.)
Cette randonnée se déroule principalement en forêt, avec de très belles vues sur les Corbières et le Roussillon. Le parcours très varié en garrigue et sapinières, vous emmène au bord des falaises pour admirer des points de vue magnifiques, sur Axat, les gorges de la Pierre lys, le château de Puilaurens, et le pic du Bugarach. Nous prendrons le repas sur un vaste plat herbeux au sommet d’une immense falaise blanche avec un panorama splendide.
Passage au col du frayche, au col d’al Bouich, la roque rouge, au plat d’estable et retour par le col du Frayche pour arriver au parking.


 

Dimanche 3 novembre 2019 Le plateau de Leucate et ses anciennes fortifications*

image
Culminant à 61m d’altitude, le cap Leucate fut de tout temps, un repère important pour la navigation maritime. Au début de l’Antiquité, les grands navigateurs que furent les Grecs, les Phéniciens, les Etrusques…repèrent ce point singulier et il semble que les Grecs y installèrent un semblant de comptoir qu’ils nommèrent LEUKATES. Dérivant du grec « leukos »qui signifie blanc, cette appellation aurait été choisie pour la couleur de la falaise.
Dans le cadre de la mise en place de la féodalité, un château fut érigé au XIe siècle sur le « pech » de Leucate. Le choix de ce site était sans doute judicieux car, à l’exceptionnel panorama qu’il offre alentour, il ajoutait les avantages d’un poste de surveillance sur la grande voie communication nord-sud qui passe au pied du massif des Corbières.
Le 1er seigneur de Leucate aurait été un certain Gausbertus de Leocata dont le nom apparaît dans des textes datant de 1036.Il était vassal du vicomte de Narbonne lequel était aussi vassal du comte de Toulouse.
Protégés par les vicomtes et par les archevêques de Narbonne, les seigneurs de Leucate ne furent concernés ni par l’hérésie cathare, ni par la croisade des albigeois (1209-1229).
En 1258, le château appartenait en co-propriété à Bernard de Durban et à Gausbert de Leucate. Le traité de Corbeil (1258) qui confirma l’annexion du Fenouillèdes et du Perapertusès à la Couronne de France fixa la nouvelle frontière entre les royaumes de France et d’Aragon.
Ce traité ne généra aucun conflit dans l’immédiat, le Royaume éphémère de Majorque (1276-1344) se comporta comme un allié de la France. Seule la France prit l’initiative d’une malheureuse croisade contre le roi d’Aragon, croisade au cours de laquelle Philippe le Hardi perdit la vie (1285).........

 

dimanche 27 octobre 2019 Randonnée gastronomique dans le Vallespir **

image Nous partirons du hameau de la Llau (à droite après le village Le Tech) pour rejoindre le refuge de Sant Guillem, de là nous poursuivrons le chemin jusqu’au col de l’Estagnol pour revenir ensuite au refuge où les gardiens Nathalie et Stéphane nous auront concocté un bon repas.
Ceux qui ne souhaitent faire que la 1ère étape de la rando pourront rejoindre le refuge plus tard.
Il faut compter 1 heure 1/4 de montée en partant de la Llau.

Repas pris en commun aux alentours de 13 heures.




 

Les 19 et 20 octobre 2019 Le POT propose Le pic de la Coma d’Or*** (2826m)

image

Cet itinéraire permet de gravir rapidement un joli sommet qui domine l’étang du Lanous et les Pyrénées si le temps le permet.
Après une montée boisée vers l’étang de Font Vive, il rejoint une portion du tour du Carlit en balcon jusqu’au barrage de l’étang du Lanous. De là, le dénivelé s’accentue et le sommet du pic de la Coma d’or est atteint par des pentes herbo-caillouteuses.
Le retour s’effectue par une crête facile plein sud qui rejoint le lac par la porteille du Lanous et son rec. La suite par le même chemin qu’à l’aller.


 

Dimanche le 20 octobre 2019 Montalba d’Amélie - Le Vall de Mondony**

image
En remontant le Mondony, d’abord ses gorges, puis son étroite vallée, l’horizon devant nous est barré par une curieuse montagne qui se termine en dents de scies. Cette montagne s’appelle « Roc Saint-Sauveur* », mais son nom primitif est certainement « Mont Doyn », d’où jaillit le Mondony du côté oriental et le Terme du côté occidental. Les deux torrents se rejoignent en aval du hameau de Montalba, au lieu-dit « Riu Banys »
Le Montdony : (du latin Mons-Montis désignant aussi bien un mont qu’un château situé sur une hauteur) ; château portant le nom d’un possesseur soit Dominus, soit Donnius, soit Dominus ; tous trois attestés et aboutissant à Doimno ou Doinno puis à Dony d’après Lluis Basseda.
Le castrum de Monte Domno est mentionné pour la 1ère fois en 1020 dans un acte par lequel le comte de Besalu Bernard « Taillefer » lègue à sa femme Tota, en douaire, le Vallespir avec Castellnou et le château de Monte Donno et à sa fille, Constancia, l’alleu de Cortsavi. Il est encore cité au XIIe siècle sous les noms de Mons Doin et la Roca de Mont Doyn.
En 1241* sont mentionnés simultanément les châteaux de Mondony et de Montalba. Ce dernier, situé juste au-dessus du village, supplante alors l’ancien château de Mondony, plus isolé et progressivement délaissé, bien que celui-ci soit encore mentionné en 1400 sous le nom de Sant Salvador de la Roca de Montdony.........

 

Pages Infos : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76
haut de page
version php = 7.2.24    Administration  -  site créé par Denis Lambert, à Perpignan. Pour tout renseignement, contactez Villa Flore
Nb total de visiteurs: 64803 Nb de visiteurs aujourdhui: 18 Nb visiteurs connectés: 3
On n'hérite pas de la terre de ses parents ... On l'emprunte à ses enfants (Saint-Exupéry) ... Protégeons la ...